Connect with us

Politique

Le Groupe National de Contact pour le Dialogue et la Paix (GNC) fait le bilan de ses activités

Published

on

Le Groupe National de Contact pour le Dialogue et la Paix (GNC) a animé ce vendredi, 28 Juin à la Maison de la Presse de Conakry un point de presse. Objectif, informer l’opinion des activités du GNC depuis sa mise en place. Il s’agit d’un projet d’appui au Dialogue National et Participation Politique Inclusifs (PADNPPI) initié en 2017 et mis en place en 2018. A travers ce projet, les Nations Unies offrent aux acteurs nationaux l’opportunité de créer et d’appuyer des espaces de dialogue favorisant une expression et un débat inclusifs, libres et sereins en faveur de la justice, la paix et la sécurité. L’identification et la mise en place d’un groupe constitué d’éminentes personnalités guinéennes reconnues ont été réalisées et celles-ci se sont engagées à faciliter les processus de concertation en vue d’apaiser durablement les tensions politiques et sociales dans le pays.

Selon le Professeur Salifou Sylla, président et porte-parole du groupe, le Groupe National de Contact pour le Dialogue et la Paix a pour mission principale de promouvoir et faciliter des espaces de dialogue permettant une implication élargie « des différents groupes structurés et la prise en compte de leurs perspectives sur les questions d’intérêt commun y compris celles des droits de l’homme, de genre et de sécurité, contribuer à rétablir un climat de confiance dans le pays, rendre l’espace politique plus convivial et ouvert où chaque citoyen se sent partie prenante et participant actif à la nation ».

Parlant ensuite des objectifs du groupe, il ajoute que le GNC entend contribuer à la réalisation des objectifs suivants en appuyant « les initiatives de dialogue et de construction de consensus favorable à l’apaisement, à la paix et la sécurité pour tous, promouvoir un débat politique dépassionné et n’attisant pas les haines et les tensions tout en renforçant des échanges constants entre les élus et les citoyens, contribuer à créer un climat politique apaisé et durable, propice au développement socio-économique du pays ».

Dès après son installation, le GNC a rencontré le Ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et trois groupes parlementaires, la CENI et la HAC.

Suite à ces rencontres des préoccupations ont été exprimées. Ce sont entre autres : l’assainissement du fichier électoral, l’organisation des élections législatives, la finalisation du processus électoral, communal et communautaire, les agissements des forces de l’ordre, la neutralité de l’administration publique, la violation des droits constitutionnels et la mise en place de la haute cour de justice.

Aussi faut-il rappeler que ce projet a bénéficié de l’appui technique et financier du programme des Nations Unies pour le Développement, PNUD et du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme, dans le cadre du Fonds de Consolidation de la Paix.

Maciré Camara

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités