Connect with us

Societé

Le ministre Billy Nankouman Doumbouya créé une fondation en hommage à son père

Published

on

En prélude à l’ouverture prochaine de sa Fondation Bintou Kouramoudou pour la Culture, l’Education et le Développement (FBKCED) en hommage à son défunt père, le ministre de la Fonction Publique Billy Nankouman Doumbouya a organisé ce samedi, 20 juillet à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, la première session ordinaire du conseil d’administration de ladite fondation. Une fondation dont l’objectif est de mettre l’accent sur la culture, l’éducation et le développement.

Selon le président et fondateur de la fondation, l’idée de la création de cette fondation qui n’était qu’une éventualité encore hier, a très vite évolué et dépassé le temps pour devenir une évidence.

« L’idée de la création de cette fondation qui n’était qu’une éventualité encore hier, a très vite évolué et dépassé le temps pour devenir une évidence de l’évidence à la certitude, de la certitude à la réalité aujourd’hui. L’illustration de cette vérité est le fait que la grande nation guinéenne que nous constituons ensemble depuis soixante ans est le fruit du rêve indépendant de la délégation appartient… La direction de cette fondation figure parmi 56 projets initiées par la mairie des associations des cadres de Norassoba dans le cadre du programme de développement local de la commune rurale », a estimé le ministre Nankouman Doumbouya.

Feu Kouramoudou Doumbouya...

Poursuivant, il ajoute que les principaux objectifs de la fondation sont « concevoir et mettre en œuvre les projets de l’éducation des enfants et des jeunes, la formation de base visant le professionnel, contribuer au renforcement des écoles de la commune rurale, contribuer à l’insertion des jeunes diplômés de la commune à travers des mesures d’accompagnement et d’assistance, contribuer à la mise en œuvre des programmes axés sur la santé et l’hygiène publique pour la protection de l’environnement, mettre en place un mécanique de partenariat étatique, contribuer au messages de sensibilisation pour lutter contre l’abandon précoce des épouses par des jeunes qui profitent des mines d’or et de l’immigration pour s’enrichir. Pour la partie administrative de la fondation, sa structure prévoit une bibliothèque, un milieu d’histoire d’arts contemporains, sept ateliers artisanaux, sept produits d’expression des produits artisanaux. Déjà à peine créée, la direction de la fondation a fait appel à tous les cadres ressortissants à la retraite et anciens sportifs de s’installer au village et à toutes les personnes sachant lire en français, en n’ko et en arabe pour jouer un rôle dans le fonctionnement de la fondation. Cette initiative est vue par la population comme une opportunité de création d’emplois nouveaux, un porteur d’union et de paix », a-t-il ajouté.

Présent à cette cérémonie, le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana a dit  l’engagement de son gouvernement d’accompagner la fondation.

« Au nom du président de la République, le gouvernement va accompagner la fondation. Je voudrais prendre l’engagement ici et je souhaite plein travail à la fondation parce que le plan de travail que vous donnez est affichée mais je crois que l’ambition est dans la mesure de vos moyens. (…) Je reviendrai à Norassoba en vacances et je tiendrai cette promesse. Et j’irai pour que nous participions ensemble à la pose de la première pierre de la fondation. Le gouvernement sera à votre côté et nous ferons tout pour que les objectifs que vous vous êtes fixés dans ces trois dimensions, soient atteints pour le bonheur de Siguiri et pour l’avenir de tous les enfants de Siguiri et de la Guinée »

Il est à rappeler que cette cérémonie a connu la participation de nombreux membre du gouvernement, des cadres et fils de Siguiri.

Maciré Camara

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités