Le parti de Lansana Conté se déchire, 7 ans après sa mort

Le PUP (parti de l’unité et du progrès), ancien parti au pouvoir en Guinée n’a pas survécu à son géniteur. A peine Lansana Conté, président de la République, mourut en décembre 2008, le parti a perdu l’essentiel de ses plumes. Puis ses os. Aujourd’hui, ce sont ses héritiers qui ont exhibé leurs biceps à la face du monde. C’était au siège de l’ex-parti présidentiel à Camayenne. Le parti respire ses derniers moments. Ce samedi, pendant que l’opinion s’attendait  à un anniversaire (24è) en douceur de la formation politique, des heurts ont éclaté. Autour d’une information non vérifiée : l’argent d’Alpha Condé offert au parti. La rue parle de 13 à 14 milliards de francs guinéens. Mais aussi pour le contrôle de la Présidence du parti. Des adversaires du président actuel Fodé Bangoura –les anciens ministres Moussa Solano et Cheick Amadou Camara- l’accusent de rouler sur du l’or au nom du parti. Accusation  balayée par l’ancien gardien du palais Sékhoutouréya. Aux dernières nouvelles, on dénombre 2 blessés et des dégâs matériels importants.  Les deux camps en opposition sont décidés à en découdre jusqu’à l’oraison funèbre du PUP, parti du général qui dirigea la Guinée d’une main de fer pendant 24 ans.

Par Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire