Connect with us

International

Le président brésilien humilie Le Drian en lui préférant un rendez-vous chez le coiffeur

Le président brésilien a annulé une rencontre avec le patron du Quai d’Orsay… pour une coupe de cheveux.

Jaïr Bolsonaro ne manque décidément pas de toupet. Lundi, le président brésilien a annulé, officiellement « pour des raisons d’agenda », sa rencontre avec le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, en tournée en Amérique du Sud. Problème, quelques minutes après, Bolsonaro s’affichait sur Instagram… en train de se faire couper les cheveux.

Le gouvernement français a réagi prudemment : « Le président (Bolsonaro) commence à travailler à 4 heures du matin et termine à minuit. Il faut bien qu’il trouve le temps de se couper les cheveux entre 4 heures du matin et minuit. » Une explication tirée par les cheveux, surtout lorsque l’on connaît les positions plus que sceptiques du chef de l’État brésilien vis-à-vis du discours, qu’il juge « moralisateur », de Paris sur la protection de l’environnement. Sujet qui aurait dû être abordé lors de la rencontre avec le patron du Quai d’Orsay.

Plus tôt dans la journée, Jaïr Bolsonaro avait averti sans ménagement Jean-Yves Le Drian – qu’il a d’ailleurs pris pour le Premier ministre : « Il ne devra pas me manquer de respect… La soumission des précédents chefs d’Etat envers le premier monde n’existe plus. »

Bolsonaro lorgne davantage vers Washington

Pas de quoi se faire des cheveux blancs, en tout cas, pour le Quai d’Orsay, qui n’a « pas de commentaire » à faire sur l’incident. Mardi, Jean-Yves Le Drian a éludé l’épisode en conférence de presse, insistant tout de même sur « l’importance d’un dialogue direct et transparent » entre les deux pays.

Bolsonaro semble de toute façon lorgner plus vers Washington que vers Paris, qui a fait des avancées environnementales au Brésil l’une condition sine qua non à l’accord commercial entre l’Union européenne et les pays du Mercosur (une partie des Etats d’Amérique du Sud). Le président brésilien sait qu’il dispose d’un allié en la personne de Donald Trump.

L’Américain ne vient-il pas d’accueillir chaleureusement le projet de Brasilia de faire du propre fils de Jaïr Bolsonaro le nouvel ambassadeur brésilien aux Etats-Unis. En matière de (…)

Lire la suite sur Le Parisien

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook