Connect with us

Societé

Le présumé assassin du petit Junior à la barre : ‘’pour l’amour de Dieu, monsieur le président condamnez-moi’’

Le présumé assassin du petit Gono Emmanuel Yomalo  »Junior », âgé de 7 ans, du nom d’Elhadj Mamoudou Barry a fait sa deuxième comparution, ce mardi devant le tribunal de première instance de Mafanco.

Pour la petite histoire, c’est le 4 mars 2018 qu’ Elhadj Mamoudou Barry a égorgé le petit junior qui venait jouer dans la cour où il habite. L’acte s’est passé à Lansanayah barrage dans la commune de Matoto.

Poursuivi pour meurtre, l’accusé qui est un  étudiant diplômé en géographie à l’université Julius Nyéréré de Kankan, âgé de 29 ans a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Interrogé à l’audience d’aujourd’hui par un avocat de la partie civile sur les raisons qui l’ont poussé a égorgé la victime, l’accusé de répondre: » je ne veux pas répondre aux questions, je voudrais qu’on me condamne, c’est ce que tes parents mêmes veulent« .

Parlant de la scène du meurtre, Mamoudou Barry, d’affirmer: « j’étais malade, j’avais mal à la tête le jour où je l’ai (Emmanuel) tué. Et puis avant que je ne l’égorge, je le voyais souvent dans mes rêves, comme de la sorcellerie, je n’arrivais même plus à dormir, c’est pourquoi je l’ai égorgé »

Par ailleurs de prier le juge en ces termes: » Pour l’amour de Dieu, monsieur le président, condamnez moi, parce que j’ai tué un enfant. En plus ,j’ai fait un 1 ans 6 mois en prison, mes parents s’en foutent de moi, même à manger, je gagne difficilement(….) ».

Inquiet des propos avancés par l’accusé, le juge Amadou Kindy Baldé avec l’accord de toutes parties, a ordonné une expertise psychiatrique de l’accusé, pour voir s’il n’est pas atteint d’une démence.

D’après lui, cette expertise est de permettre de connaitre la durée, la fréquence et l’évolution de la situation mentale du présumé assassin.

La partie civile, quant à elle, a exigé à ce que le médecin qui sera recruté pour se charger du prévenu soit un spécialiste à la matière.

Apres avoir fini de statuer sur la question du spécialiste, le juge a renvoyé l’affaire au 28 mai prochain pour la suite des débats.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook