Connect with us

Politique

Le procureur de Dixinn : ‘’la nation a été heurtée et menacée par les propos du FNDC’’

Published

on

Dans son réquisitoire, le procureur de la république près du tribunal de première instance de Dixinn Sidy Souleymane N’diaye a indiqué que la déclaration du front national pour la défense de la constitution (FNDC) appelant à la manifestation du 14 octobre contre un changement de Constitution vise à troubler la tranquillité publique. Il soutient que Abdourahmane Sano, coordinateur national du Front et proches étaient bel et bien en réunion au moment de leur arrestation.

« Vous avez été arrêtés au moment où vous étiez en réunion pour préparer le 14 octobre. Les propos sortants de votre déclaration sont graves et dangereux de l’ordre public et pour l’ensemble du peuple de Guinée », a lancé le ministère public aux responsables du FNDC, poursuivis pour des faits de manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public.

A préciser que dans sa réquisition, le procureur a demandé au tribunal de retenir les prévenus, à l’exception du jeune-frère de Sano, dans les liens de la culpabilité en les condamnant chacun  à 5 ans d’emprisonnement et au payement d’une amende de 2 millions de francs guinéens.

Elisa Camara depuis le tribunal de Dixinn 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités