‘‘Le programme Tokten ramène au pays l’expatrié guinéen techniquement qualifié’’, annonce le chef de la Cellule d’Appui du Projet

Le programme Tokten. Vous connaissez ? C’est ce projet financé par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) en vue de faciliter les missions de courte durée pour des expatriés guinéens techniquement qualifiés. Nous avons posé des questions à M. Oumar Diop, Chef de la Cellule d’Appui du Projet, pour en savoir plus.

Pourquoi le Projet TOKTEN ?

TOKTEN est un acronyme anglais qui signifie : «Transfert des compétences par l’intermédiaire des expatriés nationaux.» Le Programme TOKTEN a été créé par le PNUD depuis 1977 pour limiter la fuite des cerveaux dans les pays en voie de développement.

En Guinée, le TOKTEN est une initiative de Monsieur le Président de la République financé par le PNUD en vue de combler le gap de ressources humaines qualifiées dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement du Gouvernement.

Il est établi qu’une fois que les Guinéens expatriés ont la possibilité de revenir dans leur pays pour une mission de courte durée, certains décident de rentrer définitivement au pays, à l’instar des anciens Ministres, Dr Bana SIDIBE, Me Lamine SIDIME, le défunt Georges Faraguet Gandhi Tounkara,  l’actuel Ministre d’Etat à la Justice, Me Cheick SAKO, tous produits du TOKTEN à la fin des années 80.

Quels sont les secteurs concernés ?

Le TOKTEN dans sa phase actuelle couvre tous les secteurs prioritaires de l’Etat. Au niveau de ces secteurs, l’Expert guinéen à mobiliser a pour mission de fournir une assistance technique appropriée pour la mise en œuvre des projets prioritaires du Gouvernement. Et dans ce cadre, les fonctions clés liées à la planification, à la mise en œuvre, au suivi et à la coordination sont privilégiées, pour une contribution pertinente à la redynamisation de l’Administration publique guinéenne dans un contexte de relance du développement.

Qui doit postuler ?

Tout Guinéen pouvant remplir les critères d’éligibilité suivants :

1-Être âgé d’au moins 25 ans à la date de candidature ;

2-Avoir au moins un diplôme de Master, un diplôme d’ingénieur ou équivalent ;

3- Avoir une expérience professionnelle d’au moins cinq (05) ans (les années d’Études doctorales peuvent en tenir lieu) ;

4- Avoir des références avérées qui peuvent être attestées par des Associations de cadres/techniciens ressortissants guinéens de la diaspora ;

5-Ne pas être un employé d’une institution pouvant bénéficier du TOKTEN en Guinée ;

6-Être en bonne santé.

Comment postuler ?

Les candidats répondant aux critères d’éligibilité peuvent se rendre sur le site web du projetwww.tokten-guinee.org, pour s’inscrire en ligne et mettre leurs CV dans la base de données des Experts et postuler à la mission qui correspond à leurs profils.

Nous sommes partis du principe que les Guinéens de la diaspora s’informent davantage à partir de sites d’informations dynamiques comme le vôtre ; c’est pourquoi nous avons diffusé une bannière animée dès la page d’accueil, menant directement au site du projet.

Vous avez reçu combien d’Experts ?

En attendant une contribution du Budget national de développement en cours de prise en compte par les départements concernés, le Projet fonctionne et mobilise avec les ressources financières du PNUD. Dans ce cadre, on a pu mettre à disposition 03 Experts de haut niveau : 02 pour le Centre Universitaire de Kindia (Econométrie et Chimie industrielle) qui ont fini leur contrat d’assistance technique et 01 pour le Secrétariat permanent (SP) du cadre de concertation et de coordination Gouvernement/Partenaires, logé à la Primature.

A noter que le dernier cité, Expert en Suivi évaluation, a décidé de rentrer définitivement et a été retenu par le SP pour la poursuite de sa mission au sein de la Primature.

Je voudrais signaler aussi que depuis le début du mois de juin, une présélection est en cours pour la mise à disposition de 04 autres Experts guinéens pour le compte de l’APIP, du Ministère du Budget et du Ministère des Mines.

En fait, les candidatures dépendent de termes de référence de missions transmises au Projet par les institutions bénéficiaires et ce, en lien avec les ressources financières disponibles. Par exemple, un département sectoriel qui sollicite l’apport d’un cadre guinéen de haut niveau doit renseigner un formulaire de requête de mission, le transmettre au Projet pour examen et mise en ligne pour appel à candidature sur le site, au niveau des salons et autres fora.

Quelles sont les difficultés ?

Pour le moment, le TOKTEN n’a pas encore mobilisé assez de ressources financières pour atteindre une masse critique nécessaire d’Experts guinéens.

Est-ce que le projet attire ?

Experts-CUK2

L’équipe du Projet, la Direction générale du CUK et les Experts (en costumes sombres) lors d’une mission de suivi au Centre Universitaire de Kindia

L’Expert TOKTEN est un cadre national ou expatrié guinéen techniquement qualifié qui revient au pays pour des missions de formation, d’assistance technique, d’exploration des possibilités d’investissements, de coopération et d’échanges de savoir et de savoir-faire sur une base de volontariat moyennant un contrat tripartite Etat-Expert-TOKTEN. Sur la base de cette définition, l’engouement est certain chez la plupart de nos compatriotes aussi bien au niveau de ceux sous contrat avec les Institutions internationales de la place qu’au niveau de ceux de la diaspora.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire