Connect with us

Faits divers

Lélouma : un jeune de 18 ans se donne la mort par pendaison

Published

on

Dans la matinée d’hier lundi 6 août 2018, un corps sans vie a été découvert dans le quartier Djala 2, commune urbaine de Lélouma. Selon nos informations, le jeune du nom d’Ibrahima âgé de 18 ans s’est donné la mort par pendaison.

Au téléphone de MEDIAGUINEE, le chef de quartier de Djala 2 confie que trois jeunes ont été arrêtés et sont accusés de connaitre quelque chose sur les circonstances du drame. Car, dira-t-il, ils ont déplacé le corps du lieu du suicide pour la famille mortier.

‘’C’est hier aux environs de 11 heures que l’acte s’est produit chez nous à Djala 2. Le jeune s’appelle Ibrahima âgé 18 ans, mais nous ignorons les circonstances dans lesquelles il s’est donné la mort. On m’a juste appelé au téléphone pour m’informer de la mauvaise nouvelle. Les services de sécurité ont eu un bref entretien avec les parents du jeune, mais rien de claire n’est sorti de l’entretien. Après ils ont fait une expertise et nous ont rendu le corps pour l’inhumation qui fut fait aux environs de 19 heures ce lundi’’, a affirmé Barka Koulibaly.

Poursuivant, notre interlocuteur précise qu’en dépit de l’enquête ouverte, trois jeunes suspectés de connaitre quelque chose dans ledit dossier ont été arrêtés par les services de sécurité. ‘’Des jeunes ont été arrêtés, ils sont au nombre de trois (3). Personnellement, c’est dans la famille mortuaire que j’ai trouvé le corps, pas sur le lieu du drame. Ce sont ces trois jeunes qui, d’après eux, ont déplacé le corps. Il parait que l’un d’entre eux est le premier à le voir et selon les explications, ils ont coupé les cordes et ont transporté le corps chez la famille, ce sont ses amis. Mais l’un d’entre eux dit ne rien connaitre dans le dossier. Les deux autres n’ont pas été interrogés à ma présence. Nous demandons de l’aide pour qu’on libère le troisième jeune, car il ne connait rien dans cette affaire. Mais les deux autres, il semble qu’ils passent la nuit avec lui. Mais comme ce sont des jeunes, il est difficile pour le moment de savoir qu’est-ce qui s’est réellement passé’’ a conclut le chef de quartier de Djala 2.

Pour le moment, aucune réaction des services de sécurité et des autorités. Tous préfèrent attendre la fin des enquêtes, avant de se prononcer.

Nous y reviendrons.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

+224 620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook