Lélouma: un avocat accusé d’avoir détourné 23 millions FG

Tout a commencé il y a de cela plus d’une année lorsque dans la localité de Sanama, préfecture de Lélouma, deux familles (foulbhé maître d’esclave et roundhé esclave) se sont traduits en justice pour vol de bétail. Selon nos informations, les accusés (roundhés esclaves) après avoir été acquittés, se sont révoltés en s’attaquant aux foulbhés. Au cours de cette révolte, ils auraient brûlé des hameaux, des cases et bastonné une vieille femme qui perdra l’usage d’un oeil.

Après avoir surpris un des incriminés (roundhés) entrain de tabasser sa mère, Mamadou Djan Diallo aurait tiré à bout portant sur le bourreau de sa maman. Arrêté et accusé de meurtre, il (Mamadou Djan Diallo) a été incarcéré à la prison civile de Lélouma. Pour que les victimes soient rétablies dans leurs droits, elles ont portées plainte contre la famille des roundhés. Pire, leur avocat du nom d’Ahmed Sékou Kouyaté a récupéré 23 millions de francs guinéens avec eux sans qu’il n’y ait une suite favorable, précise-t-on dans la famille des victimes.

‘’A mon retour de la France, lorsque j’ai appris que ma grand-mère a été attaquée, on est parti porté plainte à la justice. La justice nous a sommés de trouver un avocat du nom de Me Ahmed Sékou Kouyaté qui nous a demandé 10 millions francs guinéens pour gérer le dossier. Il nous a aussi demandé 2 millions 500 FG pour la haute autorité de Labé. Chose que j’ai vérifié et il s’est avéré que ce n’est pas vrai. Après, il est revenu demandé 3 millions et  2 autres millions à la famille. Le reste de l’argent est rentré dans la réparation de son véhicule et des frais de carburant. J’ai le papier sur lequel toutes les dépenses sont énumérées. Après avoir pris tout l’argent, il a pris la fuite pour aller à Conakry. Et quand on l’appelle, parfois il ne décroche pas et s’il répond, il me demande de l’appeler après. Donc, le mardi 07 juin 2016, j’ai porté plainte contre à l’état major de la gendarmerie nationale et il est recherché actuellement. S’il est retrouvé, je porterais plainte contre lui à la justice à Conakry ‘’, a déclaré Boubacar Potty Bah avant d’ajouter que ce n’est pas une première pour cet avocat à Lélouma. ‘’ Mais il utilise souvent ses relations pour se tirer d’affaire ‘’, précise-t-il.

Interrogé sur la question, l’accusé Me Ahmed Sékou Kouyaté a tapé du point sur la table et a rétorqué en ces termes: ‘’ Dis à Boubacar Potty de s’éloigner de ce dossier, le problème entre lui et moi, c’est parce qu’il a payé des gens pour brûler l’ancien préfet de Lélouma Samba Héry Camara. Sur le mandat qui m’a autorisé de prendre ce dossier, nous avons fait tout à deux. Nos différentes signatures l’attestent. Sur ce papier, il devait me payer 30 millions de francs guinéens. Mais je n’ai reçu que 23 millions de francs guinéens. Il me doit donc un reliquat de 7 millions d francs guinéens pour me permettre de poursuivre le dossier. Car, c’est un dossier criminel. Moi je ne me reproche de rien, j’ai le travail qu’il m’a demandé et le dossier suit sont cour normal ‘’, dira-t-il.

Concernant la plainte contre lui, il (Ahmed Sékou Kouyaté) affirme qu’il est prêt à répondre à n’ importe quelle plainte. ‘’ Boubacar Potty a amené en personne la plainte chez moi et nous avons pris  toutes les dispositions utiles et la gendarmerie a été saisie par le parquet général. Et actuellement, une plainte a été portée contre lui comme quoi, c’est lui qui a commandité cette affaire et pour avoir tenté de faire évader son oncle. Donc, partout où il va m’appeler je vais répondre ‘’ a-t-il conclu.

A rappeler que c’est ce dossier de Sanama qui a couté à l’ancien préfet de Lélouma en la personne de Samba Hery Camara et actuellement chef de cabinet au gouvernorat de Mamou son poste.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant à Labé

62040 25 83

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Lélouma: un avocat accusé d’avoir détourné 23 millions FG

Laisser un commentaire