Les cadres des services déconcentrés du Gouvernorat de Conakry privés de leurs primes de fonctions

Les cadres représentants des services déconcentrés du Gouvernorat de la Ville de Conakry se sont vus privés de leurs indemnités de fonctions depuis deux mois, en dépit de toutes justifications, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

Ces cadres se disent victimes des proches collaborateurs du gouverneur de Conakry, Général Mathurin Bangoura, méconnaissable depuis la publication des résultats du contrôle du fichier du budget local, voulu par le nouveau locataire du Gouvernorat suite à un constat de mauvaise gestion.

Un (1) mois de contrôle physique ont suffit ainsi au Général Mathurin pour mettre à nu la gestion calamiteuse antérieure au Gouvernorat de Conakry en termes du personnel.

Le gouverneur s’est servi d’une commission mis en place à cet effet. Une commission accusée par certains, de semer la confusion en termes de statut.

Selon des cadres victimes de suspension des indemnités de fonctions, «les agents fictifs révélés par le contrôle bénéficient encore de leurs salaires sous les yeux complices des proches du gouverneur, au détriment des personnes postées au Gouvernorat pour nécessité de services».

Réputé spécialiste de listes des agents fantômes, ce cabinet de contrôle accorde actuellement, à qui il veut, une prime fantaisiste variant de 100.000 à 270.000 GNF, malgré les reformes annoncées.

AGP

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire