Le livre « Yacine Diallo, premier député guinéen à l’Assemblée nationale française » vient de paraître

YACINE DIALLO PREMIER DÉPUTÉ GUINÉEN À L’ASSEMBLÉ NATIONALE FRANÇAISE

Boubacar Yacine Diallo
Préface de Jean-Pierre Ndiaye
Harmattan Guinée
HISTOIRE AFRIQUE SUBSAHARIENNE Guinée Conakry

Yacine Diallo, l’un des hommes politiques les plus illustres de la Guinée, a été relégué dans l’oubli par l’histoire officielle depuis sa mort en 1954. Il fut pourtant le fondateur du Mouvement socialiste africain, parti affilié au Parti socialiste français SFIO. Il fut désigné vice-président du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale française. Cette évocation historique tente de saisir l’homme dans son ensemble, son histoire et ses actions, et de dresser un portrait de ce modèle pour les élites africaines.

Boubacar Yacine Diallo est un grand reporter. Diplômé de l’Académie des sciences politiques et du journalisme de Bucarest, en Roumanie, il a été rédacteur en chef du journal parlé de la Radiodiffusion
nationale, directeur général de l’Office de la radiodiffusion et de la télévision guinéenne (ORTG), président du Conseil national de la communication, ministre de l’Information et conseiller à la Communication de la présidence de la République de Guinée. Il est vice-président chargé de l’Administration de l’Institution nationale indépendante des droits humains.

Broché – format : 13,5 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-343-15777-1 • 25 septembre 2018 • 118 pages
EAN13 : 9782343157771

EAN PDF : 9782140100734

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




7 thoughts on “Le livre « Yacine Diallo, premier député guinéen à l’Assemblée nationale française » vient de paraître

  1. hadja Kane Diallo

    yacine Diallo et fode mamoudou aussi . c’est la même période. il y aune chanson pour les 2 en sousou. yacine Diallo fode mamoudou yo dounia bara liberté….

  2. Sylla

    Sémantiquement,ce titre sonne faux.
    Avant le 2 Octobre 1958,une date acquise grâce à Sékou Touré et ses compagnons dont Saifoulaye Diallo,la Guinée n’existait pas.
    Tous les habitants des colonies françaises étaient d’office françaises,colonisation oblige. Donc le titre là n’a aucun sense.
    De plus,ce monsieur n’est pas connu. Être Député n’est pas une foi en soit. Lamine Guèye,le futur Sénégalais,a aidé en tant que Député,à abolir l’indigenat ou le travail forcé dans les colonies. En tout cas quelque chose comme ça.
    Mais votre element là il a fait quoi? Il a demandé l’independance ou bien il encourageait les colonisés à ramper devant les blancs et à accepter la soumission?
    Je suis désolé mais on ne connait pas ce monsieur.

  3. CONDÉ ABOU

    Attention. À César il faut rendre ce qui est à César. Feu Yacine Diallo est effectivement le premier Député à représenter la Guinée à l’Assemblée Nationale Française. C’était en 1946. Ceci est une vérité historique que personne ne pourrait lui contester. Les archives de l’Assemblée Nationale Française en font foi, de même que les archives de la Guinée Française.

    Historiquement parlant, Yacine Diallo est d’ailleurs du même courant idéologique et politique de gauche que l’actuel Président de la République de Guinée, le Professeur Alpha Condé.

    Dans sa biographie qui se trouve dans les archives coloniales de la Guinée Française et dont on peut retrouver une partie sur Wikipedia, il est écrit que Yacine Diallo nacquit le 18 Octobre 1897 dans le village de Toulél-Nouma, près de Labé. Il est décédé le 14 Avril 1954 à Conakry. Il est quasiment de la même génération politique que celle du Député Sénégalais Lamine Guèye, et qui fut le premier Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal en 1960.

    Dans son parcours universitaire, l’on apprend aussi qu’après des études supérieures à Dakar, Yacine Diallo devient enseignant, puis Maître d’école. En participant à l’inspection des écoles, il parcourt la Guinée et s’intéresse aux problèmes des populations.

    Yacine Diallo avait fondé dans son pays, un Parti politique affilié à la SFIO (la Section Française de l’Internationale Ouvrière) qui est un Parti politique socialiste Français et qui a existé sous ce nom de 1905 à 1969. C’est aussi dans la même SFIO, qu’avait siègé pour la première fois en 1917 le Député Sénégalais Blaise Diagne.

    En 1969, la SFIO devient l’actuel Parti Socialiste lors du Congrès d’Issy-les-Moulineaux, où elle s’associe avec l’Union des clubs pour le Renouveau de la gauche Française. Guy Mollet, né en 1905 à Flers (Orne) et mort en 1975 à Paris, un homme d’État français, fut le Secrétaire Général de la SFIO de 1946 à 1969, et Président du Conseil sous la IVème République de Février 1956 à Juin 1957 peu après le décès du Député Yacine Diallo.

    Lors de la Seconde Guerre mondiale, Yacine Diallo participe à l’organisation de réseaux de soutien à la Résistance Française, en ralliant les Chefs traditionnels guinéens. Son attitude durant la guerre lui vaut la médaille de la Résistance Française contre l’occupation Nazie.

    En Novembre 1945, une Assemblée constituante est instituée en France. En Guinée, le corps électoral est constitué de deux collèges, le premier constitué des citoyens Français, le deuxième formé par des Guinéens répondant à certains critères.

    Sont élus Députés Maurice Chevance, pour le premier collège, et Yacine Diallo pour le second. En 1946, Yacine Diallo est élu à l’Assemblée nationale Française à la tête de la liste socialiste, et son mandat sera renouvelé jusqu’à sa mort le 14 avril 1954.

    CONCLUSION:

    Le hasard de l’histoire a voulu que les plus grandes figures africaines qui se sont battues au sein de l’ancienne Afrique Occidentale Française (AOF), contre la domination coloniale, ont tous milité au sein des courants politiques de la Gauche Française, notamment dans le Parti Socialiste, et/ou dans le Parti Communiste Français qui était la formation politique la plus farouchement opposée à la colonisation.

    Yacine Diallo, Blaise Diagne, Lamine Guèye, Léopold Sédar Senghor, Ahmed Sékou Touré, Modibo Keita, Djibo Bakary, Mamadou Dia, tout comme de nombreux autres leaders politiques post-indépendance, Alpha Condé, Abdou Diouf, Ousmane Tanor Dieng, ont tous été très actifs dans les courants politiques affiliés à la gauche Française.

    L’histoire retiendra de Yacine Diallo qu’il fut incontestablement le premier Député de la Guinée Française. À ce titre il fait partie du patrimoine politique et historique de la Nation Guinéenne. Il mérite logiquement parlant, la même considération en Guinée que celle que le Sénégal a accordée aux Députés Blaise Diagne (1872-1934) et Lamine Guèye (1891-1968).

    Le Député Sénégalais Blaise Diagne (1872-1934) fut le premier Député noir venant d’Afrique élu à la Chambre des Députés Française en 1914, et le premier Africain Sous Secrétaire d’État aux Colonies Françaises. Les précédents Députés noirs au Parlement de la France étaient bien entendu originaires des colonies françaises des Antilles.

    Le Député Lamine Guèye, Docteur en Droit enseigna à l’École Normale William-Ponty à Gorée, le futur President Ivoirien Félix Houphouet-Boigny et Jean-Felix Tchicaya (homme politique du Congo Brazzaville). Lamine Guèye, fut le premier President de l’Assemblée Nationale du Senegal de 1960 jusqu’à sa mort en 1968.

    Hommage au premier Député de la Guinée au Palais Bourbon, feu Yacine Diallo. Que son âme repose en paix au paradis éternel.

    Qu’il plaise au Président de la République de bien vouloir rouvrir cette page de notre histoire afin d’accorder au Député Yacine Diallo tous les honneurs dûs à son combat politique pour l’émancipation de la Nation.

    Merci à l’auteur de l’ouvrage qui vient de lui être consacré, notre compatriote Mr. Boubacar Yacine Diallo. C’est une excellente inspiration pour rappeler à la Nation, un devoir de mémoire et de reconnaissance clairement justifiée.

    Bon Dimanche chez vous.

  4. hadja Kane diallo

    merci m. Condé pour ce rappel historique. quant à m. Sylla éviter des commentaires tranchants sans vérifier. nos parents nous ont toujours parlé de yacine Diallo.

    1. Sylla

      Qu’est ce que vos parents vous ont dit de Yacine Diallo? On veut le savoir.

      Mr. Condé a fait ce qu’on une biographie. Mes 2 questions ne sont pas repondu. Je me fais encore la peine de les rappeler.
      1. La Guinée existait elle avant le 2 Octobre 1958? Si non,est ce que tous les habitants de la « Guinée Occidentale Française » n’étaient ils pas logiquement français? Si oui,est ce que ce titre a un sense?
      Le titre « Mon illustre Homonyme Français qui a été Député à l’Assemblée Nationale Française » passerait mieux.

      2. Mr. Condé dit qu’il aurait aidé à l’éffort de guerre en mobilisant les chefs locaux,relais et subalternes des colons qui étaient pris à la gorge par Hitler. Soit. Mais en quoi célà aide il les Africains à se debarasser de la colonisation?

      Quel « commentaire tranchant » ai je fais ici sans verifier? Tout est archiver ici. Il suffit simplement de donner le titre de l’article et tout le monde ira verifier. Donc on vous attend.

  5. CONDÉ ABOU

    Belle question Mr. Sylla en ce qui concerne la contribution politique de Yacine Diallo dans la résistance Française contre l’occupation Nazie et dans la décolonisation du continent.

    Peut être que nous allons nous comprendre et je vais essayer de m’y employer en rouvrant la même page d’histoire dont les lignes ont été écrites par le sang de nos compatriotes morts pour la libération de la France afin d’obtenir la fin de la colonisation en Afrique.

    Si vous aviez relu le discours du Général De Gaulle à la tête des Forces Françaises Libres dans son appel du 18 Juin 1940 passé sur les antennes de la BBC, vous comprendrez facilement qu’il venait de refuser l’Armistice accepté par le Maréchal Pétain après la démission du Président du Conseil des Ministres de la 3ème République Française que dirigeait Paul Reynaud.

    Ce fut le point de départ des bouleversements politiques majeurs en France et qui n’épargneront pas les anciennes colonies de l’AOF et de l’AEF.

    C’est le Premier Ministre Winston Churchill qui avait d’ailleurs donné l’autorisation à la BBC de diffuser l’appel du Général Charles De Gaulle.

    Le discours fut adressé aux Français depuis Londres, juste après que le Gouvernement du Maréchal Pétain avoue la défaite de la France. De Gaulle déclara que la guerre n’était pas terminée; il appela les Français à résister à l’Occupant Allemand et à se regrouper autour de lui.

    Il est considéré comme l’origine de la Résistance Française. Cependant, le discours fut peu écouté sur le moment (une grande partie de la population de la France du Nord étant sur les routes, fuyant l’avance des troupes Allemandes). Ceci dit, ce discours est aujourd’hui dans le patrimoine mondial.

    Où est donc la place historique de Yacine Diallo dans cette page d’histoire de la guerre anti-Nazis ?

    Selon les archives Françaises, le Gouvernement du Maréchal Pétain signa, le 22 Juin 1940, l’Armistice et continua de gouverner.

    Le 10 Juillet les Députés et les Sénateurs réunis à Bordeaux votèrent (sauf 80 d’entre eux) les pleins pouvoirs à Pétain. Ce dernier mis fin à la Troisième République. Il fonda alors l’État français et s’installa à Vichy (ville de cure thermale avec de très nombreux hôtels et située dans la zone non-occupée par l’Armée allemande).

    Le Nord et l’Ouest de la France furent occupés par les Allemands. Le Maréchal Pétain fit de la collaboration avec l’occupant Nazi un des piliers de la politique menée par ses Gouvernements (Darlan et Laval).

    Le Général de Gaulle s’imposa comme le chef des Forces Françaises Libres. Les Forces Françaises libres sont un ensemble de soldats volontaires combattant auprès des Britanniques. Il devint plus difficilement le chef de la Résistance où il doit composer avec des Socialistes et des Communistes.
    Mais il doit surtout, partir chercher en Afrique le soutien des dizaines de milliers de soldats dans les anciennes colonies avec la grande promesse historique, qu’après la libération de la France, son pays accorderait l’indépendance aux anciennes colonies.

    Ce que Yacine Diallo avait fait, était de se mobiliser pour la cause de la libération du continent et de la Guinée bien entendu. C’est exactement ce que tous les leaders des anciennes colonies de l’AOF et de l’AEF ont fait avec le secret espoir d’obtenir à terme la libération des colonies sans effusion de sang.

    Contrairement d’ailleurs à ce furent plus tard, le cas de l’ancienne Indochine Française (Viet Nam, Cambodge et Laos) jusqu’à la défaite Française dans la bataille finale de Dien Bien Phu en 1953, et en Algérie après 8 années de guerre dévastatrice (1954-1962) et qui aboutira aux Accords historiques d’Évian et qui ont mis fin à la guerre d’indépendance menée par le Front de Libération Nationale (FLN) en Algérie.

    La position de Yacine Diallo était en droite ligne de la décision historique prise par les principaux leaders politiques africains des anciennes AOF et AEF. Ce fut un exploit extraordinaire au regard de la contribution de l’Afrique pour la libération de la France de l’occupation Allemande.

    Personne ne pouvait obtenir la mobilisation des troupes africaines sans passer à l’époque par le soutien des anciennes Chefferies traditionnelles qui règnaient dans leur toute puissance sur les populations dans les colonies.

    Yacine Diallo n’a-t-il pas eu historiquement parlant, raison de faire en Guinée ce que les autres leaders des 13 autres colonies Françaises avaient accepté pour obtenir des populations l’entrée de leurs fils dans la guerre contre les Forces Allemandes ?

    Je trouve que Yacine Diallo a dignement porté la voix de la Guinée dans ce conflit sans précédent, en soutenant ouvertement les forces de la France Libre, et l’histoire lui en a donné raison en choisissant de soutenir la lutte féroce anti-hitlerienne et pour l’effondrement du régime Nazi en Allemagne.

    Le processus de l’Indépendance politique des anciennes colonies Françaises d’Afrique est parti de là.
    Salut Cher Monsieur Sylla.

  6. Africain

    J’ose espérer qu’il y a un chapitre dans ce livre consacré à l’origine sociale de feu Yacine Diallo. En effet, il fut un « nabab politique » au propre comme au figuré, loin des préoccupations premières des populations locales qui étaient sous le joug colonial. Ce n’est pas rien que son nom est à peine cité…ou à peine connu.

    Grand soutien de la chefferie traditionnelle et autres privilèges des nobles (il était issu d’une famille noble du foutah djallon) etc…. qui voulait ménager le « chou et la chèvre ». C’est son positionnement ambiguë à l’endroit de la puissance coloniale et du peuple colonisé qui l’a fait « …relégué dans l’oubli par l’histoire officielle… »

    Par ailleurs, quoi de plus « normal » qu’il soit relégué dans l’oubli de la Guinée d’aujour’dhui; Guinée pays indépendant. Yacine Diallo reste dans l’histoire de la Guinée, Guinée colonie de la France.

    Il fut député de la Guinée française, Guinée, colonie de la France; il sera donc toujours relégué dans l’histoire de la Guinée contemporaine, cela va de soi.

Laisser un commentaire