Longue journée pour trois émissaires du pouvoir à Siguiri: le fric, le nerf de la crise

Décidément, il ne fait pas bon être émissaire du pouvoir. Car l’argent occupe le devant. Trois des 11 émissaires du camp présidentiel ont été pris à partie vendredi à Siguiri, fief traditionnel du Rpg Arc-en-ciel, par un groupe de 10 personnes venus réclamer leur part d’argent du président de la République après sa sortie controversé au siège de son parti à Gbessia. Selon nos informations, les jeunes surchauffés ont débarqué au logement des émissaires. Finalement, ils n’y trouveront que 3. Tout d’un coup, ils réclament l’argent du président envoyés aux jeunes pour la sensibilisation. Les émissaires, stupéfaits ont nié avoir perçu de l’argent pour la jeunesse de Siguiri. Choqués, les visiteurs indésirables décident de ligoter un des émissaires et se jeter sur les deux autres. Aboubacar Sidiki Camara, ex-frondeur et membre de la délégation a été attaqué. Heureusement, il y a eu plus de cris que de mal. Après un temps d’échanges inamicaux entre les deux groupes, d’autres personnes se sont interposées pour calmer les nerfs.

Aux dernières nouvelles, les députés Mamadi Diawara  »Yaourt de Guinée » et  Sékou Savané sont accusés d’avoir instrumentalisé des jeunes contre les émissaires.

Par Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire