Lu dans la presse// une banque en Guinée a failli être victime d’une escroquerie

Lancée en 2013 avec un capital contrôlé à 75 % par un consortium d’actionnaires privés basé à Hong Kong et à 25 % par l’État guinéen, la Banque de développement de Guinée (BDG) a failli être victime d’une escroquerie relevant du fameux schéma de Ponzi.

En cause : l’imprudence de son directeur par intérim, le Malaisien Lim Kim Seng, qui, sans avoir reçu l’aval du conseil d’administration et de la Banque centrale de Guinée, a cru bon d’ouvrir en Thaïlande un compte en utoken au nom de la BDG.

L’utoken est une monnaie virtuelle de type bitcoin créée en 2014 à Hong Kong par le UFun Group, qui ambitionnait de devenir la plus grande plateforme mondiale de commerce sur internet et promettait à ses souscripteurs des rendements ahurissants… avant que des scandales portant sur plusieurs centaines de millions de dollars détournés éclatent en Thaïlande et en Indonésie, débouchant sur l’arrestation, mi-2015, de plusieurs de ses responsables… lire la suite sur Jeune Afrique

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire