Lutte contre la polio en Guinée : la Première dame prête pour la campagne pour sauver les enfants de 0 à 5 ans

Pour lutter contre la poliomyélite en Guinée, la Première dame de la République Hadja Djénè Kaba, à travers sa Fondation Condé Djénè Kaba pour la promotion de la santé maternelle et infantile (FCDK-PROSMI), a lancé jeudi 1er décembre à Conakry une campagne nationale de vaccination gratuite contre la poliomyélite sur toute l’étendue du territoire national. Cette campagne qui se déroule du 02 au 05 Décembre, a pour thème ‘’Acceptons de faire vacciner tous nos enfants âgés de 0 à 59 mois et la vaccination est un droit pour les enfants et un devoir pour les parents’’.

dk

Selon la Première dame, à ce jour, 7 cas ont été notifiés dont six dans le district de sanitaire de Siguiri et un dans celui de Kankan.
« En réponse à cette épidémie, huit passages de campagne de vaccination contre la polio ont été organisés dont six au niveau national et trois localisés dans les régions à risque (Kankan-Faranah-Labé-N’zérékoré)». Précisant que la cérémonie de ce jour est consacrée au lancement officiel du neuvième tour des campagnes de vaccination contre la poliomyélite dans le pays qui est prévu du 02 au 05 Décembre 2016. C’est manière, selon la First lady « de répondre au souci du gouvernement et de ses partenaires de donner la chance aux enfants de la Guinée de vivre longtemps et en bonne santé. D’après les données d’enquêtes disponibles, plus de 3 326.125 enfants ont été vaccinés en Guinée lors du huitième tour conduit du 6 au 9 octobre 2016 sur 3 187 032 enfants attendus soit 104% ».

dk2
Djénè Kaba a souligné plus loin que les motifs de la non vaccination des enfants s’expliqueraient essentiellement par «l’absence des enfants dans leurs domiciles pendant le passage des agents vaccinateurs ; les localités insuffisamment visitées et le refus des parents pour des raisons culturelles ou mystiques ». Avant d’interpeller les parents, chefs de quartiers, chefs de districts, fondateurs et directeurs des écoles de collaborer avec des agents vaccinateurs pour sauver les enfants de cette maladie.

dk3« Cette maladie grave et invalidante, la poliomyélite peut être évitée par le simple geste d’administration de goutte du vaccin polio oral aux enfants de 0 à 5 ans. Grâce aux efforts de vaccination, à travers la vaccination de routine et les multiples campagnes, les cas de poliomyélite dans le monde ont diminué de plus de 99% depuis 1998. Elle est causée par un redoutable virus contre lequel, il n’existe aucun traitement. Seule la vaccination permet de l’éviter », a rappelé Mme Condé.
De son coté, Dr Guénou Somparé, chargé de service d’immunisation au Ministère de la Santé affirme que cette campagne est une opportunité pour la Guinée de quitter sur la liste des pays où la poliomyélite règne en maître à savoir l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria.

dk4
« Il y a des districts que nous avons ciblées cette fois, dans ces districts les gens refusent la vaccination. C’est pourquoi, nous passerons par la campagne de sensibilisation qui demande une forte implication des religieux pour faire passer des messages de plaidoirie. Il y a aussi la mobilisation des ressources locales, les autorités locales pour nous accompagner à faire comprendre ensemble aux gens que seule la vaccination des enfants peut leur mettre d’éviter cette maladie qui est la poliomyélite », a mentionné Dr Somparé.
A rappeler que cette première journée de la campagne nationale de la vaccination contre la poliomyélite sera lancée par la première dame Djénè Kaba, demain vendredi 02 Décembre dans la préfecture de Dubréka.
Par Elisa Camara
+224 654 95 73 22

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire