Lutte contre l’excision en Guinée : la fondation ‘’there is no limit’’ lance une compagne de sensibilisation

Dans le cadre de réduire le taux de l’excision en Guinée, la fondation ‘’there is no limit’’ a procédé ce mardi 22 Août 2017, au lancement officiel de la campagne de sensibilisation appelée  ‘’Break The Silence’’ qui signifie brisé le silence.

Selon Aissata Mounir Camara, l’une des co-fondatrices de ladite fondation, cette campagne de sensibilisation va durer dans le temps et dans l’espace jusqu’à ce que le taux de l’excision atteint le cap zéro en Guinée.

Poursuivant, elle a exprimé son regret face au fléau (l’excision) qui touche selon elle, les filles du monde en général et la Guinée en particulier. Elle a par la suite avant souligné que cette campagne de sensibilisation est venue après avoir faits plusieurs constats.

« Le lancement de cette campagne de sensibilisation est venu du constat qui révèle que la Guinée occupe la deuxième place des pays pratiquants de l’excision en ce 21ème siècle. Cette campagne aussi est venue du fait que nous travaillons depuis des années aux Etats-Unis sur ce sujet qui est l’excision. La Guinée est le deuxième pays au monde qui a le taux le plus élevé de l’excision. Donc, nous sommes-là pour parler de ce sujet et pour demander à toute personne pratiquant cela d’arrêter. Nous mobilisons aussi des jeunes à se joindre à nous pour arrêter cette pratique en Guinée », a ajouté Aissata Mounir Camara.

S’exprimant sur les stratégies mises en place pour réduire le taux de l’excision dans le pays, Mariama Mounir Camara a fait remarquer que la fondation a déjà fait des échanges sur le sujet avec des communautés à la base. « Nous avons fait des campagne au village précisément à Kindia. Nous avons vu la motivation des femmes. Nous avons compris que beaucoup sont contre la pratique de l’excision ».

Selon elle (Mariama Mounir Camara), au de-là de leurs sensibilisations, des artistes guinéens ont aussi fait un sigle concernant l’excision qui sera bien disponible. « Nous avons regroupé des artistes comme Oudy 1er, Azaya, Djéli Kaba Bintou sur un single pour sensibiliser les gens sur le fléau qui est l’excision. Bientôt vous aurez cette chanson », a-telle rassuré.

Par ailleurs, précise-t-elle, « à part la campagne de sensibilisation contre l’excision, la fondation there is no limit œuvre aussi pour des femmes teinturières de Kindia, les écoliers, mais aussi a fait des dons d’une valeur de 500 mille dollars pour les hôpitaux et des personnes malades. Et également, elle a fait sa partition dans le combat contre  la crise Ebola. »

A rappeler, la Guinée est le deuxième pays au monde qui a le taux le plus élevé de l’excision après la Somalie.

Yaya  Dramé

628380576

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire