Lynchage de trois individus accusés de vol d’un sac de riz à N’Zérékoré : Déclaration de la direction de l’UFC

C’est avec beaucoup d’émoi et de consternation que la Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) a appris le lynchage, ce mercredi, 10 janvier 2018 à N’Zérékoré, de trois individus accusés de vol d’un sac de riz.

  Le Président Aboubacar Sylla, profondément écœuré par un acte d’une extrême cruauté, dénonce une vendetta populaire inique et attentatoire aux libertés fondamentales et à la sécurité des personnes.

  L’Union des Forces du Changement est préoccupée par la dangereuse recrudescence des pratiques de justice populaire en passe de s’institutionnaliser dans notre pays et qui constitue une menace sérieuse aux droits de la défense tels que garantis par la loi.

  L’UFC soutient qu’en tout, partout et envers et contre tous, qu’en matière pénale, l’institution judiciaire est la seule compétente à connaitre des affaires de soupçons de délinquance, à maintenir un individu dans les liens de la culpabilité et à définir le sort qui est lui réservé, dans les conditions et les formes prescrites par les lois.

  La Direction Nationale exige, sans délai, l’ouverture d’une enquête sérieuse et aboutie en vue de faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame, d’identifier les auteurs et d’éventuels commanditaires, afin de leurs faire répondre, devant les cours et les tribunaux, de leurs actes.

  L’Union des Forces du Changement invite les populations, partout sur le territoire national, à s’abstenir de recourir à toute forme de justice populaire et de faire porter devant les institutions judiciaires et elles seules, leurs réclamations sur les torts présumés, sur la commission desquels, elles engagent la responsabilité de certains individus.

Vive l’État de droit !
Vive la République !
Vive la Guinée !

Conakry, le 12 janvier 2018

La Direction Nationale de l’UFC

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire