Maci (Pita) : deux fillettes violées par deux jeunes garçons

Malgré de multiples sensibilisations, les viols sexuels continuent de plus belle dans la préfecture de Pita. Dans la nuit du jeudi à vendredi 8 juillet 2016 (la nuit de la fête du ramadan)  à Souroudja dans la sous-préfecture de Maci, c’est deux jeunes qui ont violé deux filles après avoir fini de satisfaire leur libido. Ils ont par ailleurs blessé à l’aide d’un couteau les victimes au niveau de  plusieurs parties de leurs corps.

Selon nos informations, les présumés violeurs ont pour noms Ousmane Diallo et Samba Bah et ils seraient tous originaires du village de Boroko. De sources bien informées nous indiquent qu’ils ont été tous arrêtés et qu’ils auraient tous reconnus les fais. Pour la petite histoire, à en croire nos informations, tous est parti lorsque les jeunes garçons ont été comme on le dit plaqués par les filles. Informer qu’ils ne sortiront pas avec ces deux filles le jour de la fête, Samba Bah et Ousmane Diallo ont fait usage de la force pour se venger. Ils auraient attaqué les deux filles concernées sur le chemin du retour au village de Souradja. Car selon toujours nos sources, les victimes (filles) étaient en provenance d’un village pour saluer une famille à l’occasion de la fête de ramadan.

Après avoir fini de satisfaire leur libido, les deux jeunes incriminés auraient également blessé les deux filles à l’aide d’un couteau au niveau de plusieurs endroits de leurs corps. Après avoir été libérées sous menace de les fait subir davantage si elles en parlaient ce qui s’est passé à quelqu’un, les victimes (deux filles) sont entrées chez eux sans dire un seul mot à leurs parents. Mais du fait qu’elles souffraient sur le plan physique, la mère de l’une d’elle à constater les blessures le matin et à sommer sa fille d’expliquer ce qui lui est arrivée. Face à cette instance, elle (la fille) a finalement eu le courage de livrer leur mésaventure. Soudain, grâce à l’aide de certains jeunes l’un des résumés violeurs (Ousmane Diallo) à été arrêté le vendredi 8 juillet avant d’être amené à la police. Interrogé sur la question, ce dernier (Ousmane Diallo) a reconnu les faits et à fini par dénoncer son complice du nom de Samba Bah qui a été aussi arrêté samedi 9 juillet.

Aux dernières nouvelles, les deux jeunes se trouvent présentement à la police pour les premières enquêtes avant d’être mis à la disposition de la justice. Quant aux deux filles victimes, elles se trouvent actuellement à l’hôpital préfectoral de Pita où elles reçoivent de soins intensifs.

Affaire à suivre !

Amadou Tidiane Diallo correspond régional à Labé

620 44 28 83

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire