Mamou : bataille entre le candidat tête de liste de l’UFDG et le président sortant de la délégation spéciale

Après la proclamation des résultats définitifs du scrutin des élections communales du dimanche, 04 février 2018, le candidat tête de liste de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), a désormais un concurrent au sein de son parti pour la tête de la Mairie de la Commune Urbaine (CU) de Mamou, rapporte le correspondant de l’AGP dans la préfecture.

Après donc les résultats définitifs désignant l’UFDG vainqueur avec 25 sièges sur les 33 au sein la future composition des conseillers de la Mairie de la CU de Mamou, une guerre froide s’est déclenchée entre Amadou Tidjane Diallo, candidat tête de liste de l’UFDG et Mamadou Alpha Barry « Barry Maths », président sortant de la Délégation Spéciale (DS) de cette commune, également de l’UFDG dans le cadre des accords du 20 août 2015.

Une nouvelle qui semble être connue de tous dans la localité, jusqu’aujourd’hui aucun cadre du bureau fédéral de l’UFDG n’a voulu parler clairement de ce problème.

Un sage de l’UFDG, qui a requis l’anonymat, a indiqué qu’il y a bel et bien un problème, mais qu’aucun membre ne veut en parler publiquement.

«C’est Mamadou Alpha Barry dit « Barry Maths » et son clan qui s’opposent à l’élection de Amadou Tidjane Diallo. Avant les élections, une autre élection avait eut lieu entre les deux (02) protagonistes à l’issue de la qu’elle Amadou Tidjane Diallo a eu 16 voix et Mamadou Alpha Barry, 15 voix. Ainsi, le premier fût élu tête de liste de l’UFDG au compte de la CU», a expliqué ce membre influent du bureau fédéral de l’UFDG.

Au cours d’un débat ouvert pour la circonstance au sein d’une radio de la place, les auditeurs, dont la plupart est du parti (UFDG), sont intervenus en faveur de Amadou Tidjane Diallo candidat tête de liste, qu’ils disent être l’élu des citoyens de la ville de Mamou.

Hassane Camara, bijoutier et chargé de l’assainissement à la DS de la CU de Mamou a précisé, que tous deux sont de Mamou et devraient prôner la paix pour le bonheur de tous, c’est-à-dire en donnant la chance à celui qui a financé les élections.

«Je demande à ce que les deux (02) enterrent la hache de guerre et s’unissent pour ne pas se faire honnir et honnir les citoyens de la ville. Barry Maths doit céder sa place à Amadou Tidjane Diallo, pour vu que l’alternance politique se fasse normalement», a-t-il prodigué.

Pour l’heure, tous les yeux sont tournés vers les sages et les membres du bureau fédéral de l’UFDG, voire même du président du parti, El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, pour trouver un consensus.

AGP

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire