Maradona entraîneur en deuxième division mexicaine

La légende du football Diego Maradona a été nommé au poste d’entraîneur des Dorados de Sinaloa, a annoncé jeudi le président de ce club de deuxième division mexicaine.

« Nous l’avons recruté pour venir travailler », a déclaré Jorge Alberto Hank à ESPN. « Lors de nos entretiens, il était très excité de venir entraîner et cela a été plus facile de le convaincre que je ne le pensais », a-t-il ajouté.

« Bienvenue Diego », a twitté le club, actuel 13e (sur 15) du championnat de D2. Sa présentation officielle devrait avoir lieu « dimanche ou lundi », selon des porte-parole du club. L’officialisation de la venue de la légende argentine comme directeur technique du club mexicain est intervenue quelques heures après qu’eut été mis fin aux fonctions du précédent entraîneur, le Mexicain Francisco Ramirez. « Nous l’engageons pour qu’il vienne travailler. Nous aimerions qu’il reste parmi nous pour l’actuelle saison en cours et la suivante », a précisé Jorge Alberto Hank à ESPN, assurant par ailleurs que ses contacts en Argentine avaient pu constater que Diego Maradona était « en bonne santé ».

Victime d’un malaise pendant qu’il assistait au match Argentine-Nigeria durant le Mondial en Russie, Maradona avait fustigé les rumeurs qui l’avaient brièvement donné pour mort. Il dit ne plus consommer de cocaïne. En revenant au Mexique, il retrouve le pays où le génial meneur de jeu a permis à son équipe de gagner le Mondial-1986, qu’il a illuminé de toute sa classe.

Lors du quart de finale Argentine-Angleterre, il avait marqué deux buts mémorables: un des plus beaux buts de l’histoire, en éliminant cinq Anglais et la fameuse « main de Dieu ».

Il a été sélectionneur de l’Argentine de 2008 à 2010 mais sa carrière technique n’a pas le même relief que celle de joueur.

Maradona, 57 ans, avait quitté en avril dernier son poste d’entraîneur du Al-Fujairah SC, un club émirati de deuxième division, après 22 matches. Il a également été nommé il y a trois mois président du club de Brest au Bélarus.

L’arrivée de Maradona à Sinaloa, place forte d’un des principaux cartels de la drogue au Mexique, a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, certains se montrant acerbes à propos des problèmes de dépendance de la star. « Maradona va remplir les poches des narcotrafiquants de Sinaloa, il va faire prospérer leurs affaires », a ironisé sur Twitter un utilisateur signant sous le nom Chekin Alav Grana.

AFP

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire