Marine Le Pen interdite de séjour au Royaume-Uni?

Le camp favorable au Brexit a demandé à la ministre britannique de l’Intérieur Theresa May d’interdire d’entrée au Royaume-Uni la présidente du Front national français Marine Le Pen, selon une lettre officielle envoyée par la responsable de « Vote Leave ».

Dans cette lettre, dont l’existence a été révélée dimanche par la BBC et dont l’AFP a obtenu une copie, Gisela Stuart, la coprésidente de la campagne officielle « Vote Leave » en faveur du vote pour une sortie de son pays de l’Union européenne (UE) au référendum du 23 juin, demande à la ministre de « refuser l’entrée » de la dirigeante du parti français d’extrême droite du fait de « ses opinions extrémistes ».

« Propos incendiaires »
Elle évoque à cet égard une visite prévue pour « mai » de Mme Le Pen.Mme Stuart explique sa requête en écrivant que Marine Le Pen « a tenu dans le passé nombre de propos clivants et incendiaires, notamment en comparant les Musulmans priant dans la rue à l’occupation nazie en France ». « La présence de Madame Le Pen au Royaume-Uni ne contribuerait pas à l’intérêt général », poursuit-elle.

Entrée refusée?
« Par conséquent, je vous exhorte à exercer vos pouvoirs, en vertu de la législation sur l’immigration, pour refuser son entrée dans le pays dans le cas où elle tenterait de se rendre au Royaume-Uni », conclut Gisela Stuart, qui est également députée travailliste. Interrogée dimanche sur cette lettre au cours d’une interview sur la BBC, Theresa May a refusé de dire quelle suite elle allait lui donner, rappelant qu’elle ne s’exprimait pas « sur des cas individuels ».

L’un des principaux arguments des partisans d’une sortie de l’UE est la reprise du contrôle des frontières et de l’immigration.

Belga

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire