Connect with us

En Guinée

Mines : le treizième rapport de l’ITIE Guinée publié, à Conakry

Dans le cadre de l’amélioration de la bonne gouvernance dans le secteur minier en Guinée, le secrétariat exécutif de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives de Guinée (ITIE Guinée) a procédé ce mercredi 12 juin, à la publication officielle de son rapport 2017.

Ce Treizième rapport qui a été produit par le cabinet ‘’MOORE Stephens ‘’ comporte plus de 200 pages.  Cette cérémonie de publication s’est déroulée dans les locaux du Ministère des Mines et de la Géologie sous la présidence du ministre Abdoulaye Magassouba qui avait à ses côtés son secrétaire général, Sadou Nimaga, des cadres de l’ITIE Guinée, des représentants de la société civile et des sociétés minières qui opèrent en Guinée.

Dans son allocution de bienvenue, le président du comité de pilotage de l’ITIE-Guinée, Sadou Nimaga a tout d’abord remercié et félicité le cabinet pour la qualité du rapport qui a été produit, avant de préciser : « C’est avec un réel plaisir et un grand honneur que je m’adresse à vous ce matin pour vous souhaiter la bienvenue à la publication du rapport d’ITIE Guinée 2017. C’est le treizième rapport produit par la Guinée depuis son adhésion à l’initiative. Ce rapport a été réalisé par le Cabinet MOORE Stephens, il a été précédé par l’étude de cadrage réalisée par notre consultant national et le financement de ce rapport a été fait par la Banque Mondiale à travers le Projet PASGEM. La production de ce rapport a été rendue possible grâce à la contribution de qualité des régies financières et de toute l’administration publique, toutes les structures publiques qui détiennent des informations sur les revenus générés par les industries extractives », dira-t-il entre autres.

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre Abdoulaye Magassouba a indiqué que l’émission régulière des rapports ITIE de qualité s’inscrit dans l’agenda de transparence engagé par le président Alpha Condé en 2011, ayant selon lui, abouti à l’obtention de la conformité avec l’ITIE en 2014.

« Le rapport d’ITIE Guinée 2017, tout comme celui de 2016, a été produit conformément à la norme ITIE 2016. Il répond aux critères d’exhaustivité et de fiabilité. Exhaustivité parce qu’il couvre l’ensemble des sociétés minières et des régies financières de l’Etat. Fiabilité parce que toutes les données contenues dans ce rapport ont été certifiés par la Cour des Comptes pour les régies financières de l’Etat et par les commissaires aux comptes pour les sociétés minières », précisé-t-il.

Poursuivant, il a tenu à préciser : « L’écart global entre les paiements effectués par les sociétés minières et les revenus perçus par l’administration publique est de 0,37% contre 0,80% prévu par le comité de pilotage et la limite de 1% admise par le secrétariat international de l’ITIE. La contribution du secteur minier dans l’économie nationale est de 15% du PIB, 32% des recettes de l’Etat, 78% des exportations. Le montant total des revenus miniers est de 505 millions de dollars soit 4548 milliards de francs guinéens en 2017, contre 345 millions de dollars, correspondant à 3108 milliards de francs guinéens en 2016, soit une augmentation notable de 46% entre 2016 et 2017 ».

Présentant ledit rapport, Kabsi Maher du cabinet BDO-LLP a fait savoir que les revenus payés aux communautés portent généralement sur les redevances superficiaires, les compensations financières et la contribution au développement local.

« Les revenus courants payés par les sociétés minières aux communautés ont significativement augmenté (+83%) entre 2010 et 2017, passant de USD 6 millions à USD 11 millions en 2017. Ces revenus ont relativement suivi la même tendance que les revenus globaux… »

De son côté, Dr Alpha Abdoulaye Diallo de la société civile s’est réjoui de cette publication, avant de dire que sur la base de ce rapport, la Guinée a été évaluée. « Nous avons eu un progrès significatif, mais ça ne veut pas dire que le progrès est total là. Il y a des efforts à faire parce que dans 18 mois, la Guinée va être réévaluée pour vraiment obtenir le niveau maximum qu’est le progrès satisfaisant qui est recherché. Mais pour le moment, le chemin est bon », dira-t-il entre autres.   

Pour rappel, la Guinée a été admise comme pays candidat à l’ITIE, le 27 Septembre 2007 et elle dispose du statut de pays conforme depuis le 2 Juillet 2014.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook