Ministère de la Jeunesse : une cinquantaine d’élus locaux et animateurs socioéducatifs échangent à Conakry

« Séances de plaidoyer auprès des collectivités pour la prise en compte des animateurs socioéducatifs dans le développement local. » C’est le thème d’un atelier d’échange de deux jours qui a démarré ce mardi 28 juin 2016 à l’intention d’une cinquantaine d’élus locaux et animateurs socioéducatifs venus de l’intérieur du pays et les cinq communes de Conakry.

C’est le secrétaire général du département en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, M’bany Sangaré entouré des représentants des partenaires techniques qui a officiellement donné le coup d’envoi des travaux de cet atelier qui vise selon les organisateurs à outiller davantage les responsables des collectivités guinéennes sur les missions réelles des 885 animateurs socioéducatifs formés à travers le pays.

Prenant la parole pour la circonstance, le représentant intérimaire du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Doumka Diallo a, au nom de son institution magnifié les relations de partenariat qui les lient au gouvernement guinéen. ‘’ Le fonds des nations unies pour la population s’associe au gouvernement guinéen pour renforcer les capacités techniques des jeunes pour les aider à prendre part aux décisions qui les concernent et promouvoir leurs droits fondamentaux et les questions de développement ‘’, dira t-il avant d’espérer que les activités programmées au cours de cet atelier permettront de trouver les pistes à explorer afin, dira-t-il, que les animateurs socioéducatifs puissent participer de manière effective dans la mise en œuvre des actions de développement communautaire.

De son côté, M. M’bany Sangaré a, au nom de son ministre remercié et félicité les participants pour leur présence massive à cet atelier qui se tient en ce mois béni de ramadan. Plus loin, il a placé ledit atelier dans son contexte en ces termes :

‘’ Le but de ce projet est de doter la Guinée d’un corps d’animateurs socioéducatifs capables d’organiser en temps libre, les activités liées à l’éducation populaire dans conditions appropriées et sécurisées cela, dans l’optique de garantir la participation active et effective de tous les citoyens à la préservation des valeurs éthiques de la société, à la sauvegarde de nos acquis matériels, mais aussi et surtout à la promotion sociale gage de tout développement durable ‘’, a-t-il déclaré entre autres.

IMG_20160628_102454

A rappeler que ce projet conduit par la direction nationale de la jeunesse et des activités socioéducatives bénéficie de l’appui technique et financier de plusieurs partenaires à savoir les Francas du pays de la Loire, le programme de renforcement de capacités des organisations de la société civile et de la jeunesse guinéenne (PROJEG), le fonds de consolidation de la paix à travers le fonds des nations unies pour la population (UNFPA) et le service de coopération et d’action culturel de l’Ambassade de France en Guinée.

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire