Le ministre des Mines lance les travaux de présentation du rapport de l’évaluation de l’état de mise en œuvre des plans de gestion

Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, entouré des cadres techniques de son département et ceux du Ministère de l’Environnement a procédé ce mardi 15 mai,  au lancement des travaux de présentation du rapport de l’évaluation de l’état de mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale des sociétés minières.

C’était dans les locaux du département en charge des Mines et de la Géologie en présence effective des participants venus des départements ministériels impliqués dans la gestion minière et des sociétés minières installées en Guinée.

Dans son allocution de circonstance, le ministre a mentionné que cet atelier fait suite à une étude de plusieurs mois réalisée sur le terrain par un cabinet international indépendant qu’ils ont choisi de recruter pour pouvoir mettre en œuvre les directives du Président de la République, Pr Alpha Condé dans le cadre de la compensation de l’impact des projets miniers sur le plan environnemental et social.

‘’Le cabinet a donc été recruté et est allé au niveau de toutes les sociétés en phase de construction ou d’opération pour pouvoir s’assurer que les sociétés respectent les closes environnementales et sociales, en s’assurant que les plans de gestion environnementales et sociales sont correctement élaborés et correctement mises en œuvre’’, dira-t-il.

Poursuivant, il a déclaré que cet atelier a pour objectif de valider les travaux de ce cabinet avec les sociétés minières. ‘’Mais ce qui est important de signaler dans l’approche adoptée, c’est qu’aujourd’hui il y aura une première présentation qui portera sur les résultats généraux, mais il aura aussi des rencontres bilatérales avec chacune des sociétés parce que nous avons tenu à ce que chaque société fasse l’objet d’un rapport particulier et que les insuffisances précises liées aux activités de cette société là soient identifiées et que nous nous donnions les moyens de corriger ces insuffisances…’’

Plus loin, il s’est réjoui de la bonne collaboration qui existe entre son département et ses partenaires privilégiés. ‘’Nous nous réjouissons de la collaboration parfaite qu’il y a eu avec le Ministère en charge de l’Environnement et avec lequel nous allons poursuivre le travail après cet atelier pour nous assurer que toutes les insuffisances identifiées sont corrigées.’’

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire