Le Mondial de Saliou Samb : Good bye England…

Réputé pour son ingratitude, le football sait parfois être juste. Non pas que les Anglais ait démérité (je pense même qu’ils avaient le potentiel pour proposer un jeu beaucoup plus offensif), mais, sincèrement, après l’élimination du Brésil, si cette Croatie là n’était pas arrivée en finale, je l’aurais ressenti dans mon coin comme une terrible injustice.

Il aurait été dommage de voir les derniers artistes de ce tournoi sortir face à une formation qui a surtout misé sur son impact physique et ses coups de pieds arrêtés. Heureusement pour le beau jeu et pour l’esprit même de ce tournoi, que les choses se sont passées de manière logique. On pourrait dire Good bye England…

L’Angleterre n’a pas proposé grand-chose pour mériter de remporter cette seconde demi-finale. Ils ont aligné une défense à trois qui ne faisait pas dans la poésie. Ils ont certes marqué très vite sur un superbe coup franc mais ils ont commis l’erreur de vouloir gérer trop tôt une avance trop étriquée pour faire leur affaire. Avec des joueurs de banc comme… Marcus Rashford, Jimmy Vardy, Danny Rose, Kieron Dyer (excusez du peu !), je ne comprends pas pourquoi le coach anglais a montré si peu d’ambition dans le jeu. Je crois que cette équipe d’Angleterre, si on permettait à ses joueurs de s’exprimer comme ils savent le faire en Premier League, aurait pu montrer un tout autre visage. A un de mes amis londonien, j’avais fait la remarque dès le second match de l’Angleterre, trop timorée à mon goût dans ce Mondial. Pour remporter une Coupe du monde, on ne vient pas avec un bloc défensif qui doute et joue avec le frein à main. C’est une situation qui crée des hésitations chez les attaquants et parfois des mauvais choix dans des phases décisives. Pour arracher ce trophée si convoité, on aborde chaque match avec des certitudes.

La Croatie, plus que toute autre équipe, n’a jamais abandonné son style si élégant et si efficace. Tous les joueurs s’y mettent dans une formidable harmonie : défenseurs, milieux, attaquants. Ah ce Josipa Perisic ! Quel phénomène… Les Croates ont démontré que leur jeu ne se limite pas aux exploits d’Ivan Rakitic et Lucas Modric.

Je ne vous cache pas que je trouve la Croatie beaucoup plus complète que l’équipe de France que tout le monde encense en ce moment, sans que je ne comprenne réellement pourquoi. Oui, Kylian Mbappé est un extra terrestre dans un bon jour, oui, Paul Pogba est un des meilleurs joueurs du monde quand il arrête ses gestes inutiles, mais la France a une équipe constituée essentiellement de joueurs moyens qui cherchent à récupérer rapidement le ballon pour exploiter les opportunités de contres, sans réelle maîtrise collective quand il s’agit de préparer des attaques placées. C’est tout le contraire de la Croatie ; elle sait défendre, elle sait maîtriser le jeu à la perfection, elle sait attaquer et comme les Bleus, elle sait contrer.

Je pense néanmoins que pour la finale, l’élément déterminant qui pourrait jouer en défaveur de Modric et ses coéquipiers pourrait être la fraîcheur physique. Ils ont joué consécutivement trois matches à prolongations et y ont dépensé beaucoup d’énergie. Rien ne dit que la récupération sera parfaite pour les joueurs croates. Cette crainte mise à part, je crois que le statut de « favori » que certains commentateurs euphoriques veulent coller à France est totalement usurpé.

Il reste cependant qu’un match de finale donne des ailes et je pense qu’une génération exceptionnelle comme celle que ce petit pays d’ex Europe de l’Est a révélée au monde dans cette compétition comprend qu’il lui sera difficile d’avoir une telle opportunité d’accrocher une première étoile à son maillot national. Pour la France, les choses sont simples : seule la victoire sera belle car elle permettra à un entraîneur, adepte des méthodes les plus vieilles du Catenaccio, d’inscrire son nom dans le palmarès des « grands tacticiens ». Si par contre Didier Deschamps échouait aux portes de la gloire, je vois d’ici ses détracteurs se déchaîner avec une férocité qu’il aura sans doute du mal à supporter…

Saliou SAMB

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Le Mondial de Saliou Samb : Good bye England…

  1. Touré Mohamed Laye

    très belle analyse de la situation réelle des deux finalistes de cette coupe du monde. franchement, je supporte la France parce que son équipe comporte beaucoup d’Africains. mais au regard du jeu proposé, la Croatie à une longueur d’avance. que le meilleur gagne.

Laisser un commentaire