MTN accepte de payer une amende de 1,7 milliard USD au Nigeria

Le géant des télécommunications sud-africain MTN a annoncé vendredi son accord pour payer une amende de 1,7 milliard de dollars sur trois ans au Nigeria, faute d’avoir désactivé à temps des cartes SIM anonymes.
Dans un communiqué, MTN s’est dit heureux d’informer ses actionnaires que le conflit avec le gouvernement fédéral nigérian a été résolu, selon les termes suivants: MTN Nigeria a décidé de payer, sur trois ans, 330 milliards de naira (l’équivalent au taux officiel de change de 1,671 milliard de dollars) au gouvernement fédéral nigérian.
Le porte-parole du ministère nigérian des Communications, Victor Oluwadamilare, n’a pas confirmé vendredi l’accord annoncé par MTN.
La compagnie ne peut pas décider unilatéralement du montant à payer. Pour notre part, nous devons attendre l’intervention de l’Assemblée nationale sur le sujet, a-t-il déclaré à l’AFP.
L’opérateur de télécommunications, le principal en Afrique et au Nigeria, avait initialement écopé d’une amende record de 5,2 milliards infligée par l’Autorité des communications du Nigeria (NCC). La pénalité avait ensuite été réduite à 3,9 milliards de dollars.
MTN, ayant engagé des négociations avec le régulateur nigérian pour tenter de la revoir à la baisse, a finalement décidé de payer la moitié de cette contravention.
L’amende sanctionne la multinationale pour ne pas avoir respecté une injonction de la NCC prise pour des raisons de sécurité: l’année dernière, la NCC avait ordonné à tous les opérateurs mobiles du Nigeria de désactiver dans un délai d’une semaine toutes les cartes SIM anonymes.
Avant cette mesure, prise notamment pour faire face à la rébellion islamiste de Boko Haram active au Nigeria, il était possible d’acheter une puce sans présenter de papiers d’identité.
MTN devait désactiver 5,1 millions de lignes.
L’entreprise a déjà payé en février 2016 la somme de 50 milliards de naira, laissant un solde de 280 milliards de nairas, qui seront versés sur trois ans, a précisé MTN.
Le président du groupe, Phuthuma Nhleko, a exprimé ses remerciements et sa gratitude vis-à-vis du gouvernement nigérian pour l’esprit dans lequel le problème a été résolu.
Il s’agit, selon lui, de la meilleure solution pour la société, ses actionnaires, et le peuple nigérian. La relation de MTN avec le gouvernement nigérian et NCC a été rétablie, a-t-il ajouté.
Pour Dobek Pater, spécialiste des télécommunications pour Africa Analysis, l’amende ne va pas avoir d’impact significatif sur les comptes de l’entreprise.
La nouvelle est un énorme soulagement pour les investisseurs, compte tenu du fait que le Nigeria n’a au final pas imposé le montant initial de l’amende, a-t-il déclaré à l’AFP.
MTN ne peut pas se permettre de perdre un marché aussi important que le Nigeria, et en payant l’amende, il montre qu’il compte toujours investir dans le pays le plus peuplé d’Afrique.
AFP

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire