Non, n’humiliez pas Kèlèfa Sall !!!

La crise à la Cour constitutionnelle connaîtra, à partir de ce lundi 1er octobre, un tournant décisif. Le président Alpha Condé sera amené dans les heures ou jours à venir à trancher entre Kélèfa Sall et Mohamed Lamine Bangoura qui revendiquent chacun la Présidence de la prestigieuse Cour. Désavoué par ses collègues de la Cour constitutionnelle et en froid avec le chef de l’Etat, Kèlèfa Sall vit en ce moment des instants assez difficiles. Les agents qui assuraient jusqu’ici sa protection et celle de son domicile ont été rappelés. Kèlèfa Sall était obligé de faire appel à un service de gardiennage pour veiller sur son habitation, en banlieue de Conakry. Ce triste scénario ressemble à s’y méprendre à celui de Bakary Fofana, ancien ministre des affaires étrangères et ancien président de la Ceni qui, sous la pression des politiques surtout ceux de l’opposition, a fini par démissionner. L’homme est parti sur la pointe des pieds, la honte sous le manteau.

Kèlèfa Sall, dans ses vérités et dans ses erreurs, a droit au soutien de la République pour avoir dirigé l’investiture du président de la République. La Guinée gagnerait en le ménageant bien. Protégeons nos élites ! Paix en Guinée!

Issa

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire