Connect with us

Politique

N’zérékoré : ‘’à l’heure où je vous parle, un recensement est en train d’être opéré par nos adversaires du RPG’’ (Cécé Loua de l’UFR)

Published

on

A l’approche des élections législatives qui s’annoncent et la question d’un référendum pour une nouvelle constitution, les tensions montent entre la mouvance présidentielle et les partis politiques de l’opposition dans la région forestière.

Au cours d’un point de presse animé conjointement ce jeudi par l’UFR et l’UFDG, le coordinateur régional de l’Union des Forces Républicaines (UFR), CéCé Loua soupçonne les responsables du parti au pouvoir qui seraient selon lui, dans les préfectures de la région forestière en train de retirer les cartes d’électeurs des citoyens, moyennant à des sommes allant de 30000 fg à 50000 fg.

« Dans les localités de la région, nos responsables fédéraux m’ont interpellé que les gens du parti au pouvoir sont en train de récupérer les cartes d’électeurs des citoyens. Pour ça, ils se disent personnes ressources de ces localités afin de procéder au recensement de ces citoyens. Un recensement est en train d’être opéré par nos adversaires du RPG. Ce recensement n’est pas fortuit, ils le font à dessin pour plusieurs objectifs. Le premier objectif, c’est de récupérer les cartes d’électeurs des citoyens. Quand celle-ci seront disponibles dans les CESPi et dans les CEPI, ils vont voter à leur place ou bien les faire disparaitre autrement pour empêcher ces citoyens de voter. Le deuxième objectif, c’est d’aller présenter comme un argument pour dire que ces gens sont d’accord pour qu’on aille au référendum et changer la constitution. A l’heure où nous parlons, il n’en sera pas question », alerte l’ancien maire.

Pour le fédéral de l’UFR, ces sommes d’argent devraient plutôt servir à la construction des routes de la région qui sont selon lui, dans un état piteux.

Amara Souza Soumaoro

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook