Connect with us

Politique

N’zérékoré : le jeudi de tous les suspenses, la peur d’être traqués hante les membres du FNDC

La signature mercredi à N’zérékoré du procès-verbal d’entente ne rassure point les membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui ameutent toute la ville depuis maintenant plusieurs heures. Ces opposants à une nouvelle constitution en Guinée jurent de remettre en cause l’accord si la traque de leurs membres continue. En réalité, il n’en est rien.

Selon de source généralement bien informée, dans l’accord paraphé, il est écrit que « l’autorité administrative s’engage à renoncer à son droit de poursuite judiciaire contre les membres du FNDC en faveur de la paix ». Ce qui par contre n’empêche pas un privé de porter plainte contre un membre du FNDC.

Et coïncidence pour coïncidence, la mort du jeune Moussa Condé n’a pas été tournée. Sa famille aurait porté plainte contre des présumés auteurs et complices du meurtre. Dans le cadre du dossier, deux jeunes ont été écroués ce jeudi.

Informés, les membres du FNDC -conduits par Job Lucas Kpoghomou- ont convoqué une réunion d’urgence et dénoncé ce qu’ils qualifient de violation grave de l’accord signé.

De peur donc de se faire surprendre par les autorités locales, les anti-3è mandat ont joint des ministres présents dans la localité pour leur faire part de la situation et demandé que des poursuites à leur encontre cesse. Sans succès. Du moins pour l’instant.

Aux dernières nouvelles, le préfet, un autre dur, aurait promis de se rapprocher des services de sécurité pour mieux cerner le dossier. Nous y reviendrons…

Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook