N’zérékoré : les cours se poursuivent, réaction d’un syndicat (vidéo)

L’appel lancé par quelques membres du SLEG n’a pas été respecté par les enseignants à N’Zérékoré, chef-lieu de la région forestière. C’est le cas de plusieurs établissements scolaires dans la commune urbaine de N’zérékoré, notamment les collèges Almamy Samory Touré, Tilepoulout, les lycées Félix Roland Moumie, Alpha Yaya Diallo ou les écoles primaires N’faly Touré, Tilepoulou, Réné Soukana. Les enseignants de ces établissements scolaires se sont présentés en masse comme d’habitude pour dispenser les cours. Interrogé, un enseignant qui a préféré témoigner sous anonymat que cette grève lancée par deux de leurs responsables n’était pas fondée et que cette déclaration n’était pas une unanimité du bureau central. Quant aux élèves, ils sont venus dans les salles de classe. Nombreux se disent ne pas être concernés par cette situation. Rencontré ce matin, le représentant du SLEG au niveau de la préfecture de N’zérékoré, camarade Manty Sayon Kandé, professeur de philosophie au lycée Félix Roland Moumié, précise : « ce sont des mécontents (deux) qui ont voulu déclencher cette grève désapprouvée par l’ensemble des membres du SLEG. C’est pourquoi tous les enseignants sont en classe ce matin ».

Poursuivant, il indique qu’ils (les enseignants) n’ont reçu aucune information venant du bureau central pour une éventuelle grève contrairement aux grèves précédentes.


Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’Zérékoré

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire