Connect with us

Societé

Ousmane Gaoual, quand le diablotin se promène avec la Bible…

Published

on

Chaque grande formation politique a son diablotin – ces petits êtres immondes qui cherchent éternellement une visibilité, qui rêvent de grandir. A l’UFDG, le diablotin a un nom et un visage : Ousmane Gaoual Diallo.

Le coordinateur par intérim de la cellule de communication du principal parti de l’opposition, conseiller politique à ses heures perdues, n’a pas trouvé meilleure formule que de déverser sa bile sur votre quotidien en ligne qui a eu l’outrecuidance de le mettre face à ses propres turpitudes. Notre « crime » ? Avoir signalé le gros mensonge qu’il a voulu servir à ceux qui font encore l’effort de croire aux fadaises d’un indécrottable mythomane ; c’était au sujet des 80 drones, munis de caméras infrarouges (rien que ça !), qui devaient être lâchés « à 5 heures du mat » dans le ciel poussiéreux de Conakry, le jour de la marche du 14 octobre (lire l’article ici). Pour selon lui, grâce aux « zooms » sur les visages, montrer la face de la « tyrannie », comme dans les superproductions américaines ! Mais il y a autre chose, à la fois surprenante et cocasse, qui expose l’homme le plus réactif de Facebook (Guinée7 l’a qualifié de « danseur du ventre » !) nous a servie.

Nous avons eu le culot de reprendre textuellement ses exigences (posées avant tout dialogue avec le pouvoir), à savoir ‘’un gouvernement de consensus’’.

Pour avoir signalé ce fait indiscutable (les captures d’écran sont là !) Ousmane Gaoual, le champion du coup fumeux, de la mauvaise foi et des colères calculées, tombe à bras raccourcis sur Mediaguinee, qui, osons-nous l’espérer, n’a pas été confondu à Diouldé Tané…

Dans son post puéril sur Facebook, il a traité Mediaguinee de « site torchon à la solde du dictateur’’, comme si cela pouvait laver la honte du menteur qui aime tromper son monde en se promenant avec la Bible.

Et notre fameux diablotin, qui ne comprend décidément pas grand-chose à la technologie (les Screenshots existent !), va toucher le fond en tentant subrepticement de changer son post évoquant ses propres « exigences ». Quelle haute idée de l’éthique ! Ce que notre pathétique bouffon n’avoue pas, c’est que Mediaguinee, même dans les délires du paranoïaque qu’il est, ne lui a jamais refusé la parole. Il a fait la UNE de votre quotidien en ligne ! Mais passons à l’essentiel, en parlant du post qu’il a honteusement modifié, sans doute sous pression, pour avoir pensé à un gouvernement de consensus (dont il ferait partie ?), au moment où sa rhétorique pathétique s’abritait derrière « des familles qui pleurent les victimes des violences ». Il faut le comprendre, le ciel du parti lui tombait sur la tête ! Mais le fait est là, comme un éléphant dans un couloir : Ousmane Gaoual, ce faux brave, adepte des chemins sinueux et étroits, ne s’assumant jamais, s’est précipité cette fois-ci pour modifier son post ! Ah le Dieu de la capture d’écran… Impitoyable !

 

Ainsi, le vrai torchon est encore dévoilé, le menteur est encore pris la main sur la Bible. Ainsi, comme le disait un homme français qui faisait ironiquement allusion à la petite taille de son adversaire un peu trop agité « ce n’est pas parce qu’on est petit qu’il faut se donner des airs de grand ». Tant mieux pour la République !

La Rédaction

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités