Ousmane Gaoual réplique au ministre Damantang : ‘’pourquoi devrions-nous appeler au calme lorsqu’on sait que toutes les victimes sont issues de nos rangs ?’’

Samedi dernier, lors de l’assemblée générale du Rpg Arc-en-ciel, le porte-parole du gouvernement a regretté que l’UFDG n’ait jamais appelé au calme ni condamné les violences post-électorales qui ont fait des victimes. Comme du berger à la bergère, le député Ousmane Gaoual Diallo, conseiller politique de Cellou Dalein Diallo de répliquer : « Pourquoi devrions-nous appeler au calme lorsqu’on sait que toutes les victimes sont issues de nos rangs ? »

« Albert Damantang Camara n’est qu’un démagogue. Et il fait partie de ceux qui instrumentalisent les violences. Depuis 85 morts, le gouvernement n’a pas ouvert une seule enquête. Ce gouvernement qui est en train d’encourager le communautarisme et l’ethnocentrisme dans notre pays. Donc, il n’a pas de leçon à donner à un responsable de l’UFDG. Pourquoi devrions-nous appeler au calme lorsqu’on sait que toutes les victimes sont issues de nos rangs. Quand les gens ont envahi la maison de Cellou Dalein dans le but de l’assassiner, est-ce qu’il (Damantang Albert Camara, ndlr) a appelé au calme ? Ou bien c’est instruire ou agir pour que la justice puisse arrêter les auteurs et les commanditaires de ces actions-là ? Donc, cette forme démagogique dont il se nourrit devrait la garder pour lui-même. Et donc, on n’a pas besoin de leçon de Damantang Camara », peste le député.

Parlant de la sortie du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté Kalifa Gassama Diaby dans les sièges du RPG et de l’UFDG assurant qu’il va traduire ceux qui appellent à la violence devant la Cour pénale internationale (CPI), Ousmane Gaoual dit qu’il n’est pas dans son rôle.

« Je pense que ce n’est pas son travail mais c’est une bonne chose qu’un membre du gouvernement se préoccupe du discours haineux, ethnocentrique et communautaire.  Mais, je ne crois pas du tout à sa capacité d’agir dans la justice parce qu’il y a un Ministère qui est chargé de punir ces comportements-là et la loi aussi les punit clairement. C’est le ministre de la justice qui devrait instruire le procureur de la République d’agir conformément à la loi. Aujourd’hui, les auteurs de ces discours-là sont en train de constituer des milices privées et ils sont en train de constituer les querelles dans le pays. Cela veut dire qu’on est en train de d’encourager dans l’indifférence, les prémices de la guerre civile dans notre pays. Le ministre Gassama Diaby n’a pas la compétence, c’est le ministre de la justice et celui de la sécurité qui sont outillés à agir contre ces discours haineux… », ajoute M. Diallo.

Yaya Dramé

628380576

Commentaires

commentaires




3 thoughts on “Ousmane Gaoual réplique au ministre Damantang : ‘’pourquoi devrions-nous appeler au calme lorsqu’on sait que toutes les victimes sont issues de nos rangs ?’’

  1. Balde Alpha Ibrahima

    Bon la sortie de Monsieur gaoual est vraiment veridique mais moi je me demande où se trouve la justice guinénnes du point de vus répresentatif dans la Nation dans l’intêret de la quiétude sociale.

Laisser un commentaire