Connect with us

Politique

Assises du conseil national de la jeunesse de l’UFR : Sidya Touré absent

Ce vendredi 6 septembre a eu lieu à Matam l’ouverture des assises du conseil national de la jeunesse de l’Union des Forces Républicaine (UFR). Ces assises qui visent entre autres à la mise en place du bureau de la jeunesse dudit parti, feront l’objet de deux thématiques essentielles à savoir l’engagement politique et le processus électoral.

Alors qu’il était attendu pour être accueilli par ces jeunes responsables du parti venus de tout le pays, Sidya Touré a boudé la cérémonie à cause « d’un programme du FNDC ». En son absence, c’est l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui qui a procédé à l’ouverture de la cérémonie.

« Le président présente ses excuses parce qu’il est empêché par un programme du FNDC. En son nom donc et au nom des membres du bureau exécutif de notre parti, je vous souhaite la bienvenue à Conakry », a-t-il dit à l’entame de ses propos.

Secrétaire national de la jeunesse depuis le 24 novembre dernier, Aly Badra Koné dira que ces assises sont la première occasion pour les jeunes de l’UFR de se retrouver. « Donc, nous avons mis à profit cette date pour pouvoir être réunis ici au sein du siège du parti afin de nous projeter sur le grand rendez-vous qui est pris pour 2020 Inch’Allah. Donc, voilà plus ou moins faire connaissance avec tout le monde mais surtout préparer la venue du président Sidya Touré au pouvoir Inch’Allah en 2020 (…) Nous allons parler essentiellement de deux choses à savoir de l’engagement politique qui est chose importante pour la jeunesse et pour même le militantisme dans un parti. Mais aussi parler du processus électoral, mais aussi comment faire pour réussir une élection va être la préoccupation ou les préoccupations qui vont animer cette rencontre », a expliqué le secrétaire national de la jeunesse.

Ibrahim Bangoura, vice-président du parti considère que ces assises du Conseil National de la Jeunesse  sont l’occasion de mobiliser les jeunes du parti en vue d’aborder les élections à venir dans de bonnes conditions.

« Vous savez que nous allons aller aux élections majeures très bientôt, les législatives, peut-être en 2019 et la présidentielle obligatoirement en 2020. Donc, il faut que la jeunesse se tienne mobilisée pour que ces élections, nous puissions les aborder dans de très bonnes conditions. Mais présentement comme vous le savez, nous sommes dans le combat contre le troisième mandat, il n’y aura pas de troisième mandat ici. Hors, c’est la jeunesse qui est concernée d’abord parce que c’est son avenir qui est en cours. C’est pourquoi nous avons tenu à ce que ce conseil national-là se réunisse pour que tout le monde soit informé de ce qui se passe dans le pays au niveau du tripatouillage de notre constitution », a-t-il estimé.

Prévues pour deux jours, ces assises ont réuni les responsables des jeunes du parti venus des quatre régions du pays.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook