Connect with us

Societé

Passage du ministre des Hydrocarbures dans les GG : ce qu’en pense un lecteur indépendant

A la lecture d’un article paru sur un site de la place intitulé le Premier Ministre désavoue ses Ministres notamment sur la question du prix carburant, j’ai été curieux d’écouter l’interview de Monsieur le Ministre des Hydrocarbures sur les Grandes Gueules en date du 22 mai 2019 et dans la même logique me renseigner pour la même période sur l’évolution des prix à la pompe dans certains pays voisins.

De mon écoute et de ma compréhension, il n’y a nullement de contradiction entre les deux interventions, au contraire elles sont parfaitement en ligne.

Faut-il tout d’abord rappeler le contexte, le ministre des Hydrocarbures était sollicité par les GG pour la question de pénurie de l’essence dans quelques préfectures de l’intérieur.

Répondant à la question du journaliste Tamba Zakarie Millimono qui faisait mention de son constat de la hausse du prix à l’international et la répercussion que cela pourrait avoir sur le prix de carburant en Guinée, le ministre répond en ces termes : il confirme effectivement la hausse du prix du baril à l’international  et mentionne que la structure du prix à la pompe du mois de mai 2019  a été affectée en Guinée par l’impact haussier du prix de baril à l’international entraînant une moins-value sur les recettes pétrolières de l’Etat de 40 milords de FG au titre de la subvention.

Il ajoute que le Gouvernement guinéen s’est inscrit dans la logique de la flexibilité des prix à la pompe en rappelant la réduction des 500 FG au litre en début d’année tenant compte de l’embellie du dernier trimestre 2018.

Il a aussi fait allusion à la Côte d’Ivoire et au Mali, deux pays voisins qui ont augmenté leur prix à la pompe en ajustement de l’effet de la hausse du prix du baril du pétrole et indiqué que le décalage de prix entre la Guinée et ses voisins constitue un facteur incitatif au coulage pétrole.

Et quant à la question extensive du journaliste Aboubacar Diallo si le Gouvernement allait augmenter de facto le prix à la pompe, il rappelle qu’il est technicien et que la décision d’augmenter le prix à la pompe ressort de la compétence de ses supérieurs hiérarchiques avec indication que le mois de carême n’est pas  approprié pour augmenter et qu’à la fin du mois il s’acquittera de son devoir de calculer et de  présenter la physionomie de la structure de prix à qui de droit pour les directives à recevoir.

Alors de ce qui précède, si le PM dans son intervention avant la fin du mois de ramadan prévue par son Ministre des hydrocarbures pour présenter sa note technique à ses supérieurs reconnait ce qui est connu de tous c’est-à-dire la hausse du prix du baril de pétrole à l’international et fait allusion au principe de flexibilité qui régit la fixation du prix et ajoute que le dossier n’est encore sur sa table, ceci est donc parfaitement en adéquation avec l’intervention de son Ministre.

Concernant l’augmentation des prix évoquée dans les pays voisins cités plus haut, j’ai vérifié et même obtenu les documents afférents et c’est pourquoi je les poste en même temps que l’élément sonore de l’interview.

Mohamed Bangoura,

lecteur indépendant

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook