Passeports guinéens trafiqués : cherchez les coupables au sein de la police (vidéo)

Décidément, les mauvaises habitudes ont peau dure en Guinée. Les passeports biométriques guinéens donnés sécurisés (avec 11 points de sécurité) sont aujourd’hui trafiqués et disséminés dans le monde. Récemment, un lot de passeports contrefaits a été retrouvé en Thaïlande. La vidéo est devenue virale sur la toile. Comment ces passeports guinéens ont-ils été trafiqués ? Pour y répondre, nous avons approché un responsable d’Iris, la société malaisienne qui gère depuis 2014 le marché des passeports en République de Guinée.

Pour lui, « c’est effectif, des passeports guinéens sont trafiqués mais la faute n’incombe pas à sa société. Nous, on remet ponctuellement un lot de 30 mille livrets de passeports que nous déposons au trésor public contre un reçu. Le reste, nous ne gérons plus. C’est la police qui fait le reste. Donc, il se trouve que des personnes mal intentionnées disposent encore de machines anciennes destinées à l’incinération. Ils les gardent encore par devers eux à la maison. Avez-vous une fois vu à la télévision ces machines détruites ? Ce sont eux (policiers) qui le font en complicité avec d’autres étrangers notamment nigérians pour trafiquer le passeport guinéen qui pourtant reste très sécurisé. Mais, ce qu’ils (fraudeurs) ne peuvent pas c’est de décoder la puce. Parce que chaque passeport a une puce. Et cette puce, c’est seulement nos appareils qui peuvent la décoder. D’ailleurs, suite aux enquêtes qui ont été menées, des arrestations ont été opérées. Les auteurs de cette fraude sont en ce moment derrière le violon en attendant d’être situés sur leur sort ».

Au sein de la police, un agent qui a requis l’anonymat a confirmé le trafic des passeports guinéens. Mais, dit-il, ces trafiquants détournent le passeport d’une personne déjà enregistrée. Le topo est simple : faire disparaître le document avant la remise.  Ci-dessous, la vidéo…

Mediaguinee

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire