Pita : une veuve avoue avoir inhumé  vivant son nouveau-né

On en sait un peu plus sur l’affaire de la veuve qui prétendait avoir offert son bébé né hors mariage à une autre femme.  Il s’agit bien d’un cas d’infanticide.

Il vous souviendra que  dans une de nos dépêches, à Pita, une ville de la Moyenne Guinée, une veuve nourrice a été vue sans  son bébé après l’accouchement. Interrogée,  elle avait  soutenu qu’elle avait donné  le bébé à une autre femme sous prétexte que le bébé est né hors mariage. Arrêtée par ses proches le samedi 25 juin dernier,  elle a été mise à la disposition des services de sécurité de Pita. Suite aux enquêtes, le corps du bébé a été découvert hier mardi dans un plastique enfoui dans une tombe au cimetière du quartier Missira, dans la commune urbaine de pita. Selon nos informations  c’est la veuve nourrice  Kadidjatou Bah qui  a avoué avoir enterré vivant son nouveau né. C’est après que les agents de la police de Pita sont allés hier au cimetière de Missira pour vérification. Là,  ils ont découvert le corps du bébé, en état de putréfaction,  emballé dans  un plastique puis enfoui dans la tombe.  Aussi faut-il noter que Kadidjatou Bah, l’incriminée, n’est pas à sa première opération. Un autre bébé d’elle-même conçu hors mariage, il y a deux ans de cela  avait aussi disparu après son accouchement. C’est pourquoi actuellement elle est accusée de deux chefs d’accusation pour infanticide.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional Labé, Moyenne Guinée

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




One thought on “Pita : une veuve avoue avoir inhumé  vivant son nouveau-né

Laisser un commentaire