Connect with us

Societé

Prévention de la délinquance juvénile : 33 chefs de quartier outillés 

Published

on

Le projet « partenaires pour la sécurité en Guinée : la réforme de la police au service du citoyen » a procédé ce jeudi, 19 septembre à Conakry à la clôture de l’atelier sur le renforcement des capacités de 33 chefs de quartier des communes de Kaloum et Dixinn. C’est en résolution des conflits, de prévention de la délinquance, la protection des droits des femmes et des jeunes afin qu’ils mutualisent les efforts de leurs services pour lutter contre la délinquance et la criminalité dans leurs quartiers qu’elle a été organisée.

Financé par le Département d’Etat Américain et mis en œuvre par PartnersGlobal-Coginta et le CECIDE, Tapsoba Nina responsable de consortium PatnersGlobal-Coginta, explique que l’objectif visait à outiller ces chefs de quartier sur la manière de gérer les conflits dans leurs quartiers

« C’était la formation de 33 chefs de quartier de Dixinn et de Kaloum, la formation était sur la prévention et résolution de conflits, comment régler les conflits au niveau de leurs quartiers. L’objectif c’était seulement les outiller plus et être sûrs qu’ils connaissent les différentes procédures, quoi éviter durant la résolution des conflits, tout ce qui est dans le code pénal, ils doivent se référer à la police ou aux maisons de justice et tout ce qui n’est pas pénal ils peuvent régler ça au niveau des quartiers. Je suis très contente de la formation, ils ont été très motivés et ils étaient vraiment participatifs donc ils ont posé beaucoup de questions et ont aussi donné leurs expériences dont nous aussi on a appris et c’était un partage d’expériences ; c’était vraiment très instructif. Ce que j’attends des chefs de quartier c’est de ne pas attendre que nous en tant qu’organisation qu’on organise des forums de sécurité au niveau de leurs quartiers, qu’ils aient vraiment une initiative aussi à leur niveau et savoir que vraiment leur rôle se situe au niveau d’eux-mêmes, surtout eux, si on n’est pas là pour qu’ils puissent continuer à avoir ces forums de sécurité. Ces consignes de sécurité au niveau de leurs quartiers et ainsi résoudre tout ce qui est délinquance et crime dans leurs quartiers », a-t-elle expliqué.

La cheffe de quartier Hafia 3 Aminata Sylla s’est dit satisfaite de ce rendez-vous du donner et du recevoir

« D’abord je suis très satisfaite de ce que j’ai vu ici et ce que j’ai entendu, parce que la formation pour moi aujourd’hui est devenue une école pour moi donc je suis très satisfaite. Je suis émue aussi aujourd’hui à mon âge de m’asseoir trois jours pour connaitre quelque chose que je ne savais pas mais au moins de faire une sensibilisation chez moi dans mon quartier des jeunes et des femmes, surtout le problème de délinquance juvénile dans notre pays et avec les femmes sur l’excision. Donc je suis vraiment très satisfaite aujourd’hui de cette formation »

Lieutenant-colonel Moussa Barry de la coordination de la police de proximité au Ministère de la sécurité espère que la délinquance et la criminalité seront boutées hors des quartiers

« Nous avons eu à développer plusieurs thèmes dont la prévention de la délinquance et le concept juridique des femmes, des enfants, la citoyenneté, la résolution et la prévention de conflits et cela a été un atout, les chefs de quartier se sont donnés à tous les niveaux, il y a eu un rendez-vous du recevoir et du donner à tous les niveaux. J’attends déjà à la suite de la formation comment neutraliser la criminalité dans nos quartiers et aujourd’hui les cheffes de quartier sont complètement responsables et outillés pour ce qu’ils doivent faire à l’avenir. Et la collaboration aussi entre les chefs de quartier et les services de sécurité déconcentrés au sein de nos quartiers sont parfaites, parce que dès lors que chacun connait ce qu’il doit faire je crois que la délinquance et la criminalité seront boutés hors de nos rangs », a-t-il espéré.

Au terme de cette formation de trois jours, les participants ont été à même de comprendre la dynamique des conflits, d’analyser et prévenir la délinquance à travers l’organisation des forums locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, de favoriser la culture de la citoyenneté dans le quartier en impliquant les populations dans la réalisation d’actions citoyennes. Et également encourager la participation des femmes et des jeunes dans le développement des quartiers.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook