RDC: Moïse Katumbi ressort libre de son audition

En République démocratique du Congo, l’ex-gouverneur du Katanga et candidat à la présidentielle Moïse Katumbi est ressorti libre de son audition au parquet de Lubumbashi. La justice le soupçonne d’avoir procédé à des recrutements de mercenaires, notamment américains. L’audition reprendra mercredi.

Moïse Katumbi a déjà regagné son domicile. Il a été acclamé par une vaste foule à sa sortie. La police a même eu recours aux grenades lacrymogènes pour disperser ses partisans, selon le vice-président du G7, l’une des trois coalitions de l’opposition qui soutient l’ex-gouverneur.

Katumbi n’a donc pas été inculpé, mais précision importante, l’audition n’est pas achevée. Elle est suspendue et reprendra mercredi matin. « Nous sommes fatigués par l’insistance du procureur. Notre client a de nouveau réfuté en bloc les faits qui lui sont reprochés », a précisé Maître Kapiamba.

Joint par RFI, il ajoute que Katumbi est serein, et que « la vérité éclatera au grand jour et l’on verra qu’il s’agit d’une machination pour lui barrer la route de la présidence ».

Quatre membres de la sécurité du charismatique ex-gouverneur, dont un ressortissant américain, ont été arrêtés la semaine dernière. Le grand frère de l’un de ces gardes du corps a été interpellé aujourd’hui.

L’Ambassade américaine dans un communiqué a indiqué la semaine dernière que ces allégations de recrutement de mercenaires « étaient sans doute fausses » et a fait part de sa grande préoccupation.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire