Connect with us

Societé

Report fête de l’indépendance à Kindia/Fodé Oussou en rogne : ‘’c’est choquant. Bouréma Condé parle de 2020. Peut-être lui-même ne sera pas ministre…’’

Published

on

Suite au report d’un an des festivités de l’indépendance à Kindia annoncé par le ministre d’Etat de l’administration du territoire Bouréma Condé, l’honorable Fodé Oussou Fofana de l’UFDG n’a pu tenir sur ses jambes. Pour ce natif de la cité des agrumes, cet acte du gouvernement est un manque de respect à l’endroit des populations de Kindia.

Alors que la raison évoquée pour ce report est le retard accusé dans l’achèvement des travaux lancés dans la ville Kindia, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Fodé Oussou Fofana se dit choqué par une telle annonce.

« Je dis que ça me fait rire. Quand j’ai vu les gens parler de la fête de l’indépendance à Kindia on dirait qu’ils ont pu, depuis qu’ils ont commencé, respecter une seule date, ils ne respectent aucune date. Ça veut dire que cette gouvernance-là est une gouvernance hasardeuse, qui n’est basée sur rien. Tu vas à Kindia, tu vas te mettre à faire tomber les maisons, tu n’as rien prévu pour la construction, sinon la fête d’indépendance qui est annoncée c’est une année avant qu’on annonce la fête d’indépendance. Comment un gouvernement qui se respecte peut annoncer des dates comme ça et puis les reporter d’une année ? Tu vois Bouréma Condé qui dit c’est reporté au mois d’octobre 2020. Mais on verra bien le mois d’octobre 2020 ce pays-là sera où. Peut-être lui-même Bouréma Condé ne sera pas ministre, parce qu’au mois d’octobre 2020 on serait déjà dans la période des élections de 2020, parce que le mandat de toutes les façons du président de la République finit en décembre. C’est quoi cette affaire-là ? Ils vont aller casser, mentir à la population, donner de l’espoir, chaque fois qu’ils ont envie, chaque fois que la date des élections approche, chaque fois qu’ils ont envie de tromper les gens, s’ils ne parlent pas du riz, ils parlent d’électricité, s’ils parlent pas d’électricité, ils font l’inauguration des routes et s’ils ne parlent pas de ça ils parlent de l’indépendance, nous allons faire la fête de l’indépendance, on va changer la ville de Kindia.  

Kindia est devenue aujourd’hui une ville sinistrée, parce que ce qu’on sait aujourd’hui là où il y avait la gendarmerie, il y avait la police, les maisons existaient, on n’avait qu’à les laisser. Quand tu n’es pas prêt, tu ne commences pas. Pourquoi tu vas faire tomber une maison si tu n’es pas prêt ? Parce qu’il faut d’abord faire des études de faisabilité. Je vais faire la fête de l’indépendance à Kindia qu’est-ce-que je dois faire ? J’écris. Si je dois faire ça, combien ça coûte ? Je cherche le montant. Et puis quel est le délai qu’il faut pour construire. Tu mets, tu n’attends pas le 23 septembre pour dire que la fête de l’indépendance qui est prévue le 2 octobre est reportée d’une année. C’est un manque de respect pour les citoyens de Kindia, pour la population de Kindia. Moi je suis de Kindia mais ça me choque parce que j’ai l’impression que ce gouvernement n’a aucun respect pour les citoyens guinéens, n’a aucun respect pour sa parole donnée, n’a aucun respect pour les engagements qui sont pris. On est dans quel Etat ? On est où ? Parce que pour construire une maison, quand tu as envie de construire une maison, quand tu as envie de faire quelque chose, la première des choses c’est d’abord de faire le plan, faire les études, évaluer ce que ça coûte, chercher l’argent avant de te mettre à faire des annonces comme ça qui ne tiennent sur rien. Fête de l’indépendance, on vient, on casse la gendarmerie, on casse la police, on met Kindia comme ça dans la poussière, ils savent qu’ils ne sont pas prêts. Rien n’a été fait. C’est-à-dire au lieu de reporter comme ça, un gouvernement responsable doit sortir à la télévision pour présenter des excuses publiques, faire son mea culpa, présenter des excuses publiques aux citoyens de Kindia pour leur dire voilà nous vous présentons nos excuses…mais ils sont comme ça, On dirait que les citoyens sont leurs sujets. C’est triste, c’est choquant et c’est révoltant, c’est un manque de respect pour les citoyens. Il faut voir la ville de Kindia aujourd’hui, pourquoi on touche, pourquoi on casse les maisons ? Pourquoi ils ne sont pas prêts ? Ils savent qu’ils ne sont pas prêts. À 135 Km, pendant une année, ils sont incapables de respecter leurs engagements. Ils ont une année pour faire ça.  Vraiment que Dieu nous sauve de cette Alphagouvernance, vraiment c’est une gouvernance hasardeuse. Aucun respect des engagements, aucun respect pour la loi, on dirait qu’on est dans la jungle », a lâché le vice-président de Cellou Dalein Diallo.

Maciré Camara 

+224 628 112 098

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités