Restauration du lit d’un marigot à Hamdallaye : il s’agit de recalibrer le canal de la source’’, (Ibrahima Camara de la DATU)

Les travaux de dégagement des encombrants physiques dans le lit d’un marigot situé à Hamdallaye Mosquée, dans la commune de Ratoma se sont poursuivis ce vendredi 10 août 2018, en présence de plusieurs cadres techniques du département en charge de la ville et de l’aménagement du territoire.

Parmi ces cadres techniques présents, il y avait le Directeur National de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (DATU), Ibrahima Camara qui a bien voulu nous édifier sur ces travaux en cours depuis deux jours.

‘’C’est un travail de ré-calibrage des drains principaux en vue de circonscrire des différentes inondations que la zone a connu ces derniers temps. Donc il s’agit de recalibrer ce canal là de la source parce que ça recueille les eaux depuis la transversale au niveau de la décharge jusqu’au niveau de la mer. Donc, non seulement de libérer le lit du cours d’eau suivant les travaux qui se font maintenant et aussi les différents empiètements et occupations de part et d’autre’’, dit-il.

Poursuivant, il a fait savoir que l’objectif global du département, ‘’c’est cela et nous sommes là pour matérialiser cela. C’est les communes qui sont directement concernées et nous, nous sommes là conformément aux instructions de Monsieur le ministre d’appuyer ces services déconcentrés pour ces travaux en cours. Le constat sur le terrain est regrettable parce qu’il y a des constructions anarchiques un peu partout, mais Monsieur le Président de la République à travers le gouvernement a pu prendre la mesure qui s’imposait. Je voudrais vous dire qu’il y a déjà une vision globale au niveau de Conakry, non seulement de traiter l’ensemble de ces problèmes à travers le projet qui est annoncé. C’est-à-dire le traitement de toutes les eaux de ruissellement qui doit se faire normalement dans des brefs délais et qui prend en compte tout ce que nous avons aujourd’hui comme drains principaux. Mais parallèlement à cela, l’urbanisme opérationnel  est aussi engagé en vue d’effacer toutes ces constructions qui sont dans le lit. Et aussi préserver les servitudes parce que normalement, en plus de ce que nous avons comme ces drains principaux, c’est des drains structurants de la ville qui constituent aujourd’hui des régulateurs mêmes dès lors que leur mouvement naturel est perturbé, il s’en suit directement des conséquences que nous connaissons et dont nous sommes là aujourd’hui  pour contrôler et gérer. Parallèlement à cela, les servitudes aussi vont être dégagées.’’

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Restauration du lit d’un marigot à Hamdallaye : il s’agit de recalibrer le canal de la source’’, (Ibrahima Camara de la DATU)

  1. hadja Kane diallo

    article normalement très intéressant. MAIS MAIS mal écrit alors incompréhensible parfois. relisez vous de grâce. pénible à lire. texte sur tablette à relire attentivement avant publication.

    Repondre

Laisser un commentaire