Rôle des politiques publiques dans les investissements en infrastructures (Par Dr Nasser Keïta)

Les infrastructures – les réseaux d’énergie, d’eau, de transport et de télécommunication – jouent un rôle crucial dans le fonctionnement de l’économie.
Toutes les sociétés s’en remettent à leurs institutions pour mettre en application et faire respecter les « règles du jeu » qui, en principe, sont garantes d’un fonctionnement efficace des marchés et permettent à l’ensemble des acteurs du secteur privé d’exercer leurs activités de manière régulière, sûre et en toute équité.
Par conséquent, la réglementation et les structures organisationnelles qui encadrent l’instauration de conditions favorables au développement du secteur privé sont fondamentales. Cependant, dans de nombreux pays en développement, les marchés présentent des défaillances qui sont généralement défavorables aux perspectives économiques et sociales des populations démunies.
La mise en œuvre de réformes institutionnelles et politiques spécifiques à chaque pays figure au cœur des efforts des donneurs et des pays en développement visant à mobiliser l’investissement et à optimiser ses retombées sur le développement.
L’investissement en infrastructures peut avoir des effets sur la croissance allant au-delà des répercussions de l’accroissement du stock de capital. Ces effets peuvent se matérialiser sous des formes diverses, les infrastructures pouvant notamment faciliter les échanges et la division du travail, stimuler la concurrence sur les marchés, favoriser une répartition plus efficace des activités économiques entre régions et pays, contribuer à la diffusion des technologies et à l’adoption de nouvelles pratiques organisationnelles, ou encore offrir l’accès à de nouvelles ressources.
De plus, les effets induits sur la croissance peuvent varier 4 suivant le niveau de fourniture observé. Ainsi, un changement modeste – tel que l’interconnexion de deux réseaux – peut avoir des effets marqués en renforçant l’efficacité globale du système, mais les investissements ultérieurs peuvent avoir une incidence beaucoup plus limitée.
Il est donc vraisemblable qu’il existe un seuil de fourniture au-delà duquel l’investissement en infrastructures aura des effets relativement modérés, ce seuil étant inférieur à ceux d’autres catégories d’investissement.

PDF RÔLE DES POLITIQUES PUBLIQUES DANS LES INVESTISSEMENTS EN INFRASTRUCTURES

 

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire