SANTE : le Fonds mondial accompagne la Guinée dans la lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose

Le gouvernement guinéen a procédé le mercredi 14 février 2018 au lancement des subventions du Fonds mondial pour la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose, le paludisme ainsi que pour le renforcement de son système de santé.

Ces trois maladies qui constituent un problème de santé publique pour la Guinée ont considérablement baissé grâce à l’accompagnement du Fonds mondial depuis 2004. Cet organisme de lutte contre ces trois maladies a décaissé une somme de 106.787.656 dollars américains en faveur des organismes spécialisés pour venir à bout de ces maladies sur une période allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020. Cette somme est répartie entre trois organismes qui gèrent chacun une maladie.

Le ministère gère, avec RSS, le volet VIH. Plan international Guinée gère le volet prévention du VIH mais aussi la tuberculose. Catholic Relief Services s’occupe du paludisme. Ces différents récipiendaires ont  prévu de réduire le taux de prévalence du paludisme de 50% à 15% par rapport à 2016, de couvrir la population en moustiquaires imprégnées à travers une campagne de masse en 2019 soutenue par une distribution de routine pour les femmes enceintes et pour les enfants de moins d’un an, la prévention du paludisme chez près de 500.000 enfants de 3 à 59 mois à travers la chimio-prévention du programme du paludisme saisonnier dans les districts à forte transmission saisonnière, la réduction de la mortalité liée au VIH de 51 pour 100.000 habitants en 2016 à 21 pour 100.000 habitants et plusieurs activités pour réduire considérablement les méfaits de ces trois maladies.

Lors du lancement officiel des subventions du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, le ministre des Transports, qui a représenté le Premier ministre pour présider cette cérémonie, a remercié le Fonds mondial pour le soutien qu’il apporte à la Guinée. Oyé Guilavogui a précisé que la Guinée a mis en œuvre depuis 2003, 14 subventions à hauteur de 198 millions de dollars américains pour faire face à ces maladies.

« Je me réjouis du lancement et du renforcement de la coopération entre le Fonds mondial et la Guinée qui, après bientôt 15 ans, se concrétise à nouveau par la signature de quatre subventions d’un montant total d’environ 107 millions de dollars américains et dont la mise en œuvre s’étalera sur les trois prochaines années. Il faut rappeler que la Guinée a mis en œuvre depuis 2003, 14 subventions d’un montant total de 198 million de dollars américains. Ces subventions contribueront non seulement à faire reculer les trois maladies qui sont le sida, la tuberculose et le paludisme mais également à renforcer de manière significative notre système de santé. Comme le dit l’ancien code, c’est au bout de l’ancien code que l’on tisse le nouveau. Les quatre nouvelles subventions 2018-2020 viennent donc renforcer les acquis et améliorer la qualité des services fournis dans le domaine de la santé en République de Guinée », a précisé le ministre des Transports qui a représenté le Premier ministre à cette cérémonie de lancement des subventions du fonds mondial.

Au nom du Fonds mondial, qu’elle a représenté à cette cérémonie, la gestionnaire du portefeuille Fonds mondial pour la Guinée, s’est dite honorée de représenter son institution à ce lancement de subvention. Madame Paula Hacopian a aussi relevé les acquis de cette institution.

« C’est un honneur d’être parmi vous aujourd’hui à l’occasion du lancement officiel de nouvelles subventions pour la lutte contre le paludisme, le VIH et la tuberculose et le renforcement du système de santé par le Fonds mondial en Guinée. Comme vous le savez, le Fonds mondial est une institution financière internationale qui finance le programme de lutte contre les trois maladies dans plus de 140 pays. Son investissement a, depuis son établissement en 2002, permis de sauver plus de 22 millions de vies. Notre partenariat avec la Guinée date de 2002. Et c’est un honneur pour moi aujourd’hui de représenter le Fonds mondial à cette cérémonie de lancement qui symbolise la continuation de ce partenariat qui se renforce de jour en jour », s’est réjouie Madame Paula Hacopian.

Cette subvention de près de 107 millions de dollars américains allouée à la Guinée doit être repartie en quatre parties. 33.573.749 pour le VIH/SIDA, 15.550.605 pour la tuberculose, 55.663.302 pour le paludisme et 3.000.000 pour le renforcement du système de santé.

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire