Connect with us

Santé

Santé : des pêcheurs du port de Dixinn sensibilisés pour le lavage des mains

Published

on

Dans le but de diminuer les maladies infectieuses et préserver les ressources dans les ports de pêches à Conakry, la Coalition des citoyens mobilisés pour la Santé (ONG COCIMOP-santé) a entamé ce lundi 6 août 2018, une sensibilisation des pêcheurs du port de Dixinn 3 pour le lavage des mains.

Selon les initiateurs, l’ONG COCIMOP-Santé est composée de 57 ONG évoluant dans le domaine de la santé et 20 ONG communautaires qui vont désormais éduquer, sensibiliser et voir même partager avec l’ensemble des pêcheurs dans les ports de Conakry pour le lavage des mains.

Selon Dr Mohamed Kerfalla Camara, la plupart des maladies infectieuses se contractent à partir du contact direct entre le réservoir et la main. ‘’Nous sommes ici ce matin pour partager, sensibiliser et  éduquer la population de la commune de Dixinn à travers ce port de pêche sur l’importance de lavage des mains. Vous savez, il y a plus 90% des maladies infectieuses se contractent à partir du contact direct entre le réservoir et la main. Parmi ces maladies vous en avez cinq (5) qui sont fatales à savoir : la maladie respiratoire dont la grippe occupe une place de choix, diarrhée, le choléra et même certaines maladies de la peau. Pour éviter ces maladies, nous avons donc décidé en tant que plateforme, de regrouper tous les membres pour qu’on mette un focus sur le lavage des mains parce que le lavage des mains qu’on pourrait appeler aussi l’hygiène des mains améliorerait la fréquence des infections de 30% sur une main. Ça, selon les spécialistes’’ précise-t-il.

Pour lui, l’organisation mondiale de la santé (OMS) recommande le lavage de multi quotidiens des mains pour éviter des maladies, préserver ainsi des ressources et des vies. ‘’C’est pour cela que nous sommes ici aujourd’hui pour dire à nos concitoyens qu’il est bon de faire comme si qu’on était dans la période d’Ebola. Pendant cette période, le lavage des mains était rendu obligatoire et systématique qui nous a éviter le choléra et il nous a évité de tube digestif. Aujourd’hui, il est bon que les citoyens retournent à cette habitude essentielle qui garantira notre santé’’, a fait remarquer Dr Camara.

S’agissant du choix des pêcheurs pour cette campagne de lavage des mains, le président de l’ONG dira que ‘’nous avons préféré cibler les groupes organisés et nous attendons aussi le retour les élèves et étudiants pour aller dans les écoles. On a touché les pêcheurs parce qu’ils sont très exposés et ils touchent à tout. Donc, nous avons dit que la contamination se fait par le contact direct entre le réservoir et la main. Alors le pêcheur a la main partout et s’il n’apprend pas correctement et régulièrement les mains, malheureusement, il reste exposer à toute sorte de maladie contagieuse et infectieuse. C’est pourquoi, nous avons ciblé cette profession afin de les aider à s’approprier les techniques de lavage des mains’’, a-t-il ajouté.

Très satisfait de ce geste de l’ONG COCIMOP-Santé, Alsény Camara, chef adjoint  du port de Dixinn 3, a fait remarquer que cette sensibilisation est importante pour la population car, dira-t-il, la santé n’a pas de prix. ‘’Donc aujourd’hui, nous sommes très contents  de cette ONG qui sensibilise les prêcheurs du port de  Dixinn 3’’, s’est-t-il réjoui.

A noter que cette campagne de sensibilisation va toucher toutes les communes de Conakry durant  tout ce mois d’août.

Par Yaya  Dramé

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités