Tout savoir sur les stades de la Coupe du Monde en Russie

Les villes-hôtes et les stades du Mondial 2018 de football en Russie (14 juin au 15 juillet):

MOSCOU

Avec 12 millions d’habitants, Moscou est de loin la première ville de Russie dont elle constitue aussi le centre politique et culturel. Depuis la révolution russe de 1917, Moscou est devenue la capitale à la place de Saint-Pétersbourg, qui l’était depuis plusieurs siècles. De nombreux monuments dans le centre témoignent de la riche histoire de la ville. En 1980, Moscou, alors capitale de l’Union soviétique (URSS), a organisé les Jeux Olympiques. Depuis de nombreux événements sportifs y ont eu lieu notamment les Championnats du monde d’athlétisme en salle en 2006 et les Championnats du monde d’athlétisme en plein air en 2013. Deux stades de la ville accueilleront le Mondial.

Stade Loujniki

Par sa capacité, 81.015 places, c’est le plus grand stade du pays. Construit en 1956, le Stade Lénine a servi de cadre aux Jeux Olympiques de 1980. Des travaux de modernisation ont eu lieu de décembre 2013 à février 2017, seuls la façade et le toit ont été conservés. L’intérieur a complètement été rénové et la piste d’athlétisme enlevée. La pelouse synthétique a fait place à une pelouse naturelle. Le stade Loujniki accueillera sept rencontres: l’ouverture le 14 juin avec la Russie, trois matches de poules, un huitième de finale, une demi-finale et la finale le 15 juillet 2018.

Le Loujniki a connu un drame similaire à celui du Heysel en octobre 1982 à la fin du match entre le Spartak Moscou et le club néerlandais de Haarlem. Officiellement, il y aurait eu 66 victimes mais selon certaines sources, plus de trois cents supporters seraient morts écrasés en tentant de quitter le stade… lire la suite de l’article en cliquant ici

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire