Sciences : Deux mathématiciens californiens auraient-ils volé les idées d’un mathématicien guinéen ?

La rédaction du site Actuconakry.com est rentrée en contact avec un chercheur guinéen qui serait victime d’un plagiat scientifique. 

Nous vous livrons le contenu de l’entretien :

Rédaction : Bonjour Pr. Guillaume Hawing

Pr. Hawing : Bonjour Actuconakry

Actuconakry : Vous êtes mathématicien, vous venez de faire une découverte d’une haute portée scientifique en théorie des nombres. Il parait qu’une partie de vos idées ont été publiées par deux chercheurs de l’Université Stanford en Californie ?

Pr. Hawing : Merci Actuconkry pour l’opportunité que vous m’offrez ce soir pour m’exprimer sur ce sujet. En effet, depuis 2003 je fais des recherches en théorie des nombres. J’ai même publié en 2014 un test de primalité deterministe. Un test de primalité que j’ai partagé avec les paires de la d’AIMS-Sénégal, de la Tunisie, du Maroc et de la France. Ce test de primalité m’a même valu le titre de Keynote Speaker (Conférencier d’Honneur) au Maroc, lors du 5th International Workshop on Code, Crytography and Communication Systems (IWCCCS’2014). Mais, j’étais conscient que ce test n’était pas un grand défi car il y a plusieurs autres tests de primalité déjà découverts par d’autres savants depuis le crible Eratosthène. J’étais donc absolument convaincu que le grand défi, la grande réussite était : la répartition des nombres premiers, le schéma qui organise la répartition des nombres premiers. A la question de savoir : Quelles sont les lois qui régissent la distribution des nombres premiers, quel est leur mode de fonctionnement? Viennent-ils au hasard ou selon un ordre bien établi, ont-ils une répartition logique, périodique, aléatoire? La réponse à ces questions demeure aujourd’hui énigme et mystère. Mon modèle de scientifique étant Einstein et comme Einstein défendait la philosophie « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’on ne les ose pas, c’est parce qu’on ne les ose pas qu’elles sont difficiles ». Avant d’aborder ce sujet casse-tête ancestral, je me suis imposé le principe suivant : Si tous ceux qui m’ont précédé s’y sont cassé les dents, alors je me casserai aussi les dents en voyant les choses sous le même angle qu’eux. En science : « On n’est pas obligé de suivre les traces des ainés ». Alors je me suis dit, qu’il faille absolument refuser d’être contaminé par la façon de voir des autres. Dans ma nouvelle lecture de la chose, j’ai compris que tous ceux qui ont échoué, ont échoué, parce qu’ils ont voulu être dans une maison sans ouvrir la porte. Dans ma recherche, j’ai compris qu’excepté 2 et 5, tous les nombres premiers sont terminés par : 1, 3, 7 et 9. Toujours dans le même ordre d’idée, j’ai compris qu’il faut 5 algorithmes : 4 algorithmes pour organiser chacun des 4 cas et un algorithme pour faire le trie par ordre croissant. Le jeudi 03-02-2016, quand j’ai constaté que le coup était vraiment réussi, j’ai crié dans mon salon en disant j’ai trouvé, Dieu est grandeur ! J’ai trouvé, Dieu est grandeur ! Mes enfants sont venus me rejoindre au salon et se sont mis à crier avec moi « Papa a trouvé ! », « Papa a trouvé !», bien qu’ils ne savaient pas de quoi il s’agissait, ils ont crié cas même. J’ai explique à ma chère épouse en lui parlant le principe de 1, 3, 7 et 9 qui se cachait dernière l’organisation des nombres premiers. Le lendemain, j’ai fait la même chose avec le fondateur de l’université Mahatma Gandhi, l’Université où je fais mes recherches et où je donne les cours d’algèbre et de statistique. Le mardi 08-02-2016, j’ai expliqué le même principe 1, 3, 7 et 9 à mes étudiants. Le vendredi 19-02-2016, le fondateur de Gandhi, le programmeur informaticien et moi avions été voir le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Yéro Condé, avec qui nous avions échangé et qui nous a signifié le soutien du département au projet. A partir du 10 mars, plusieurs sites d’information du pays et d’ailleurs dont l’atelier des médiats du Rfi ont mis en ligne mon article défi intitulé : Je promets la médaille Fields 2018 au continent africain. Dans les différents forums d’échange des différents sites, comme celui d’actuconakry de gbassikolo, de Guinée7 et autres, j’ai eu des échanges avec plusieurs mathématiciens, où j’ai même posté certains nombres premiers par ordre, terminés par : 1, 3, 7 et 9 générés par mon algorithme. Ceux qui savent c’est quoi la difficulté liée à la répartition des nombres premiers, ne s’en revenaient pas et n’y croyaient pas. Notamment Pr. Diakité, mathématicien et Secrétaire Général au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Pour lui, il est fort probable qu’il y ait un nombre corrompu qui ne soit pas premier.

La suite :

Sciences : Deux mathématiciens californiens auraient-ils volé les idées d’un mathématicien guinéen ?

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire