Selon des cardiologues, 53% des hospitalisations à Ignace Deen sont dues à l’hypertension artérielle

Selon des cardiologues d’Ignace Deen , 53% des hospitalisations à leur service sont dues à l’hypertension artérielle

L’humanité célèbre ce 14 mai 2016 la journée mondiale de lutte contre l’hypertension artérielle. En prélude à cette célébration, les membres de la Société guinéenne de cardiologie (SOGUICAR) a organisé, vendredi 13 avril, une conférence de presse à Conakry pour parler de cette maladie qui est responsable de l’hospitalisation de 1 milliard d’individus dans le monde.

«En Guinée, l’hypertension artérielle constitue la première cause d’hospitalisation au service de cardiologie à l’hôpital d’Ignace Deen avec près de 53% des cas. Elle est également le principal facteur des risques retrouvés chez les personnes hospitalisées ou un accident vasculaire cérébral», a déclaré le Pr Mamadou Dadhi Baldé, responsable du programme Hypertension artérielle et maladies cardio-vasculaires au programme national des maladies non transmissibles.

Citant une enquête de Stat View International réalisée en 2015, le Pr Dadhi a affirmé qu’à l’échelle nationale, parmi les populations enquêtées, 76% ignoraient qu’elles avaient une hypertension artérielle. « Parmi les sujets qui se savaient hypertendus, dit-il, 35% seulement étaient sous traitement, et parmi ceux qui étaient sous traitement, 16% avaient une tension contrôlée. Il s’agit souvent d’une maladie méconnue, insuffisamment traitée et peu contrôlée

Quant au chef du Service de cardiologie de l’hôpital Ignace Deen, Pr Mamady Condé, il a fait savoir que les maladies cardio-vasculaires en Afrique sont liées essentiellement à l’hypertension artérielle : « […] En ce qui nous concerne, je viens de dire que ces pathologies sont très grandes et très importantes compte tenu de leur complication, parce qu’elles sont les premières causes d’handicap et de décès dans le monde. En Afrique, l’émergence des maladies cardiovasculaires est grandement liée à l’hypertension artérielle. »

Parlant des facteurs qui favorisent cette maladie, le Pr Mamady Condé, explique : «L’hypertension a des facteurs favorisant qui sont le surpoids, l’obésité, une consommation abusive du sel ou du sodium, une pauvre consommation de fruits et légumes par la population, la sédentarité, le tabagisme, et l’utilisation nocive de l’alcool. Ce sont des facteurs favorisants de ces maladies cardiovasculaires. Il existe aussi des facteurs contribuant: l’urbanisation rapide, le vieillissement de la population, le chômage et la pauvreté extrême, le sous-développement, souvent des systèmes de santé défectueux. Ce sont des facteurs contribuant à l’aggravation, à la maîtrise ou à la prévention de l’hypertension artérielle. Donc, tout doit être fait pour lutter contre cette maladie sournoise qui tue souvent en silence. »

Selon les conférenciers, la journée mondiale contre l’hypertension, déclarée le 14 mai 2005 par  la ligue mondiale de cardiologie, permet de sensibiliser, d’informer les autorités, les praticiens, la population sur l’importance de la maladie, ses impacts, ses complications et comment prévenir les prises en charge et la contrôler.

Ils affirment qu’il existe plus de 1 milliard d’hypertendus au monde et qu’il y en aura, à l’horizon 2025, 1,5 milliard si rien n’est fait à l’immédiat, selon les prévisions de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), sur les prévisions épidémiologiques.

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire