Sept policiers sur dix ne sont pas formés », révèle le ministre de la Sécurité

Ce 1er avril, en marge du séminaire gouvernemental aux Cases de Belle Vue, le ministre de la Sécurité, Me Abdoul Kabèlè Camara, s’est adressé à la presse.

«La protection des biens des citoyens me préoccupe tant, dans ce sens nous mettrons en place une direction centrale de la police judiciaire. Les actions phares sont, la mise en place d’une unité d’élite de lutte contre le terrorisme, l’évacuation des emprises de la route, organisation d’un plaidoyer en faveur de l’instauration d’une visite technique des véhicules, sans oublier les feux de signalisation pour que la circulation soit fluide et que l’on ne connaisse plus ces embouteillages», a-t-il confié.

Ensuite, «la formation des personnels de la police routière et de la protection est une autre priorité. Je puis vous dire que sur dix policiers sept ne sont pas formés, donc nous en mettrons l’accent, surtout chez les 4015 nouveaux agents. Cela est tout de même valable pour ceux qui sont en exercice c’est-à-dire commencer par le Directeur général jusqu’au bas de l’échelle».

Poursuivant, il ajoute « Pendant mes visites dans les différents commissariats, j’ai constaté que certains policiers de la sécurité routière n’étaient pas détenteurs de permis. Ignorant les codes de la route, Comment ils peuvent prétendre sécuriser la circulation» ?

Enfin «la sécurité n’a pas de prix, elle a un coût et, l’Etat doit y faire face pour qu’il fonctionne convenablement. Pour que l’ordre public soit maintenu, la police a besoin d’une formation de qualité » a-t-il conclu.

Ismael Sylla pour guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire