Siguiri : pénurie de viande dans la commune urbaine

Depuis le début du mois de Ramadan, le manque de viande à Siguiri se fait sentir durement chez certains consommateurs. Et cette crise ne fait qu’empirer, au grand dam des fidèles musulmans. Au niveau des boucheries, les acheteurs s’alignent souvent en file indienne dans l’espoir d’avoir au moins un kilo de viande. L’on assiste parfois à des négociations très serrées entre clients et vendeurs. Siguiri, on le sait, est l’une des préfectures les plus peuplées du pays. Le Directeur préfectoral de l’Elevage, Yomba Sanoh, est revenu sur la situation des bétails à Siguiri. « La pénurie de viande à Siguiri est obligatoire parce qu’il y a  manque de bétail. C’est le Mali qui nous sert en bétail, parfois le Sénégal. », a-t-il expliqué.

Malgré la densité de la population de Siguiri,  25 bœufs sont abattus chaque jour à l’abattoir préfectoral. Ce peu de viande est partagé entre les différents bouchers. Le correspondant de Mediaguinee à Siguiri a interrogé le premier responsable de l’Elevage sur le prix du kilo de viande. Ce dernier a eu cette réponse : : « après la réunion avec le ministère du Commerce, les dispositions ont été prises pour ça. Quelle que soit la rareté de la viande, le prix ne changera pas », a-t-il confirmé. A  signaler que la plupart des bœufs envoyés à l’abattoir préfectoral sont d’origine malienne.

A vrai dire, l’obtention de la viande dans les différents points de vente est devenue un véritable casse-tête du côté de Siguiri.  Une situation qui devrait interpeller les autorités en ce mois saint de Ramadan.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

622 478 601

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire