Souapiti : le gouvernement annonce la signature d’une convention de prêt de plus d’un milliard avec une banque chinoise

Au cours d’une conférence de presse conjointement animée ce mercredi 12 septembre 2018 par les ministres de l’Energie et de l’hydraulique, de l’Economie et des finances et de celui des Travaux publics dans les locaux du Ministère de l’économie, il a été annoncé la  signature le  4 septembre dernier, d’une convention de prêt de 1.175.468.700 de dollars américains), entre le ministre de l’Economie et des Finances et le Directeur Général Adjoint du Département des Affaires Souveraines d’Eximbank China, pour la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti.

D’entrée, Mamady Camara le ministre de l’économie et des finances a affirmé qu’il s’agit de la signature de deux accords entre le gouvernement guinéen et la banque Eximbank of China un accord de prêt relatif à l’aménagement du barrage hydroélectrique de Souapiti et dans un second temps de la signature entre le gouvernement guinéen et un consortium chinois deux accords de prêts portant sur deux projets de la première génération de l’accord cadre de partenariat stratégique sino-guinéen, notamment la route nationale numéro 1 Coyah-Mamou-Dabola et les voiries urbaines de Conakry.

 « Je dois vous dire d’entrée de jeu que la signature des accords de prêt liée à ces projets a été assez ardue. Mais Monsieur le Président de la République a joué un rôle déterminant dans les négociations. Parce que le travail remarquable en politique qu’il a effectué en rencontrant dans un premier temps le président de la République chinois Xi JinPing et dans un second le président du sénat chinois ont permis de faciliter la tâche aux techniciens », a-t-il confié.

Puis se félicitant ensuite de la signature de ces accords, il ajoute que Souapiti est l’engagement financier le plus important de la Guinée depuis l’indépendance « parce que le projet porte sur plus d’un milliard de dollars. Comme vous le savez également, la route nationale numéro 1 est à ce jour l’unique route qui mène de Conakry à l’intérieur du pays. La voirie urbaine de Conakry permettra de décongestionner la circulation à l’intérieur de la capitale », a-t-il dit.

Abondant dans le même sens, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique Cheick Taliby Sylla souligne que  «  Techniquement pour nous c’est 450 mégawatts d’énergie, jusqu’à date près de 700 millions de dollars ont été investis par la société avec laquelle la Guinée est en partenariat pour construire ce gigantesque barrage. Et il n’y aura plus d’autre barrage plus grand que Souapiti en République de Guinée. L’investissement le plus important 1 milliard 175 millions de dollars ce n’est pas une petite affaire… ». Ajoutant que : «  le remboursement sera fait par la société qui a été créée à cet effet qui s’appelle la société de gestion de l’énergie de Souapiti. Tout le prêt sera rétrocédé par cette société-là qui aura en charge de rembourser ces dettes-là », a-t-il expliqué.

 « La durée est de 36 mois. Par rapport à la voirie de Conakry ce qui va être fait en réalité c’est 66 km de voirie urbaine, l’agrandissement aussi en 2X2 de belle vue au pont 08 novembre et deux échangeurs. Deux échangeurs au km36 et à Kagbelen pour fluidifier la circulation dans Conakry.  On a déjà identifié certains axes, il reste d’autres axes à identifier, parce que nous sommes en train de faire relever les dégradations en ce moment », complète le ministre des Travaux publics Moustapha Naité qui annonce à l’occasion qu’ « Il y a un autre projet avec des partenaires marocains pour la voirie de Kaloum… Coyah-Mamou-Dabola  c’est 370 km environs. Ce qui est intéressant, Conakry est le port naturel de Bamako. Donc, l’idée, l’accent a été mis sur la route nationale n°1 pour que du port de Conakry nous puissions rejoindre Kourémali le plus rapidement que possible… En réalisant cette route nationale n°1, économiquement les retombées seront énormes pour la Guinée. La route elle sera élargie de 10 mètres et ensuite l’élimination de beaucoup de virages et les ouvrages de franchissement seront réalisés. Je crois que les deux projets nous prendront maximum  36 mois, mais nous ferons en sorte que les travaux se fassent jour et nuit ».

Maciré Soriba Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire