Suspension d’Amara Traoré: la Ligue se plante sur toute la ligne… (Par N’Famara Bangoura)

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Avant son coup d’envoi bien des gens étaient pessimistes par rapport  à sa réussite. Ils ont estimé que rien n’avait changé comme à la Féguifoot. Aujourd’hui, après Plus de 6 mois de compétition  l’histoire est entrain de  leur donner raison.  Même complaisance, même façon de faire et surtout même pagaille. La suspension du manager général du Soumba FC de Dubréka en est une preuve éloquente. Une suspension qui souffre de beaucoup de contestations car elle ne respecte pas les règlements et fait honte à notre  compétition.  En fait, à la fin du match de la 12è journée de la Ligue 1 guinéenne de football professionnel au stade Saïfoulaye Diallo entre le Fello Star et le Soumba FC des incidents ont éclaté. Des jets de projectiles ont été constatés jusqu’à ce que l’arbitre soit touché par  un sachet d’eau.  Bien avant cela avant le match pendant le contrôle des licences, l’équipe du Soumba FC avait refusé de rentrer dans les vestiaires et de l’autre côté l’entraîneur du Fello avait que si son adversaire ne  rentre dans les vestiaires il n’y aura pas match. Malgré tout le match s’est joué et terminé sur un nul d’un but partout. A la surprise générale, 5 jours après la Ligue sort une décision suspendant Amara Traoré pour incitation à la rébellion.  Une décision qui n’avait pas sa raison d’être parce que pas conforme aux règlements  comme je l’avais dit.  Et même si on devait suspendre Amara Traoré on devait l’écouter, c’est comme cela que ça se passe partout dans le monde.  Dans un autre cas, c’est une décision où il y a deux poids deux mesures. Cette saison à Labé le Hafia et l’Athlético avaient refusé de rentrer dans les vestiaires, ils n’ont pas été sanctionnés. Attention à la Ligue qui est loin d’être professionnelle !
N’Famara Baga Bangoura
Print Friendly, PDF & Email



Laisser un commentaire