Symposium Mines Guinée : ‘’nous allons faire une synthèse de toutes les discussions’’ (Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines) - Mediaguinee.org
Connect with us

Economie

Symposium Mines Guinée : ‘’nous allons faire une synthèse de toutes les discussions’’ (Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines)

Peu avant la fin des travaux de la 6ème édition du Symposium Mines Guinée qui a regroupé plusieurs participants venus d’une quarantaine de pays, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a bien voulu répondre aux questions des journalistes….

Mediaguinee : Nous arrivons aujourd’hui au terme de cette 6ème édition du Symposium Mines Guinée. Quel principal enseignement peut-on retenir au sortir de cette session ?

Abdoulaye Magassouba : Le principal enseignement que nous pouvons tirer au sortir de cette session, c’est que la qualité de la participation, l’engouement que nous avons constaté auprès de plus 600 participants venus d’une quarantaine de pays, que tout cet intérêt-là, est en quelque sorte une révélation de la confiance de plus en plus croissante de tous les acteurs du secteur minier. Qu’ils s’agissent des sociétés minières elles-mêmes, des banques, des sociétés de service et de les autres acteurs du secteur minier, la confiance que ces acteurs, sociétés, partenaires ont dans la politique de développement du secteur minier portée par le président Alpha Condé depuis 2010 et tous les progrès qui ont été réalisés pas à pas, au fil des années et malgré les difficultés qui ont été rencontrées notamment, la période de l’épidémie d’Ebola. Cette confiance-là, se fonde sur ce qui a été fait par la Guinée pour changer en moins d’une décennie, la perception du secteur minier, la confiance que les partenaires du secteur minier se disent en droit d’avoir vis-à-vis de la Guinée, de son secteur minier. Mais au-delà même du secteur minier, il s’agit d’une validation de toutes les reformes qui ont été engagées par le pays au cours de ces 8 dernières années. Parce que comme vous le savez, pour investir dans le secteur minier, ce secteur-là évolue dans un cadre global d’investissement qui a connu une nette amélioration. Il y a eu un assainissement des finances publiques depuis 2010, une stabilisation macroéconomique, une reforme importante des secteurs de défense et de la sécurité en plus des reformes réalisées dans les différents secteurs de développement socio-économique notamment, le secteur minier. Donc, c’est tout cet ensemble-là, les reformes réalisées dans les secteurs de développement socio-économique, en particulier celles réalisées dans le secteur minier, les progrès réalisés au cours des 8 dernières années qui donnent de plus en plus confiance aux investisseurs, aux partenaires locaux et étrangers du secteur minier. Bien sûr malgré les progrès, il y a encore des défis (…).

Dans son allocution d’ouverture des travaux de ce symposium, le président Alpha Condé a dit que certaines sociétés ne respectent pas le contenu du code minier guinéen. Qu’est-ce qui va être fait dans ce sens par votre département ?

Pour être précis, le Président de la République a parlé de plusieurs aspects sur lesquels il est important que si la Guinée respecte ses engagements, honore ses obligations, que les sociétés minières en fassent de même. C’est le déroulement normal d’un partenariat. Quand il y a un partenariat, il y a des engagements, des droits et obligations de part et d’autre. Et pour que le partenariat fonctionne, il faut que ces droits et obligations soient respectées des deux côtés et c’est ce que le Président de la République a tenu à rappeler. Il a interpellé tous les partenaires à commencer le Ministère des Mines et de la Géologie, mais aussi les sociétés minières et tous les autres acteurs pour que chacun puisse jouir bien sûr de ses droits, mais puisse aussi respecter ses engagements et puisse respecter toutes les obligations qui sont fixées par le code minier guinéen. Et ce code minier fait parti des codes les plus modernes en place dans la sous-région et les droits et obligations qui sont consignés dans ce code là, nous devons tous travailler pour que chaque partie respecte ses engagements. Parce que ce n’est qu’à ce prix là que le développement minier responsable peut se réaliser. Ce que je peux vous dire, c’est que nous ne partons pas de zéro parce que ce code a été adopté en 2011 et amendé en 2013. Et depuis là, il y a eu un travail continu pour pouvoir justement prendre en compte les questions de contenu local dont parler. C’est pour cela que la bourse de sous-traitance a été créée et c’est cela pour cela qu’une politique de promotion du contenu local et des actions ciblées de promotion du contenu local sont réalisées. Mais nous sommes encore loin du compte, nous devons accélérer le pas et continuer à travailler de façon assidue et engagée pour pouvoir nous assurer que les progrès au niveau de la gestion des impacts environnementaux, sociaux et économiques y compris le contenu, que cette gestion là nous permet de pouvoir améliorer significativement les conditions de vie des populations à travers les activités minières elles-mêmes, mais aussi à travers l’impact que les activités minières peuvent avoir sur le reste des secteurs de développement notamment, l’agriculture, le développement des infrastructures. Et c’est pourquoi le thème de ce symposium est autour de la synergie entre les Mines et Infrastructures. Parce que la seule voie pour atteindre le but final de la politique portée par le président Alpha Condé, c’est-à-dire la contribution du secteur minier à la transformation de l’économie nationale, c’est une meilleure intégration de ce secteur dans le reste de l’économie pour ce que l’économie se développe de façon plus accélérée, plus inclusive et plus équitable et qu’au fil du temps, l’économie nationale soit moins en moins dépendante su secteur minier guinéen.

Qu’est-ce qui va être fait de l’ensemble des discussions qui ont été faites au cours de ce symposium ?

Les discussions qu’il y a lieu au cours des différents panels, déjà la première chose, c’est que nous allons faire une synthèse formelle de toutes ces discussions là, partager avec tous les acteurs et en faire un suivi. L’un des instruments de suivi que nous avons, c’est l’initiative de la table ronde pour un développement minier responsable. Comme vous le savez, cette initiative qui a été lancée en 2014 par le Président de la République a permis de tenir une première édition complète du processus de l’initiative de développement minier responsable en 2017. Et la deuxième édition de cette table ronde va avoir lieu dans les prochains mois, justement toutes les leçons que nous apprenons au fil du temps sont intégrées dans notre processus de suivi et d’évaluation pour pouvoir nous assurer que toutes ces contributions là arrivent à nous permettre de poursuivre et d’amplifier le travail que nous faisons pour améliorer non seulement le développement commercial des projets. Mais aussi et surtout améliorer l’impact environnemental, social et économique des projets miniers.

Propos recueillis par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    26 avril 2019 at 19 h 18 min

    Congratulation Mr. le Ministre des Mines et de la Géologie !
    J’ai l’intime conviction que vous êtes très combatif et vous faites de très bons résultats économiques pour le secteur minier dans ce pays.

    La dynamique nouvelle que vous veniez d’imprimer au cadre général des investissements miniers en Guinée, fait d’excellents résultats, y compris au niveau du développement du contenu local qui ouvre des perspectives économiques sans précédent pour les communautés impactées par les projets miniers.

    J’applaudis les engagements en cours au niveau de la CBG dans sa synergie avec la COBAD et le GAC, notamment au niveau mutualisation des infrastructures ferroviaires et portuaires si j’ai bien compris la communication officielle de son Directeur Général.

    Dans cette logique économique, pourquoi ne pas mutualiser immédiatement les investissements y compris au niveau études de faisabilité du projet de raffinerie d’alumine au niveau de la CBG, de la COBAD et du GAC et même avec la SMB, en vue de l’accélération de la construction de la première raffinerie d’alumine dans la région de Boké, après celle de Fria-Kimbo en 1959-1960 ? Pourquoi ne pas mutualiser les investissements pour la construction de la raffinerie d’alumine ?

    Politiquement parlant, votre engagement sur ce plan me paraît essentiel auprès des différents Conseils d’Administration en vue de mettre au centre des priorités des actionnaires, la construction d’une raffinerie d’alumine de grande capacite à Boké, et surtout dans la perspective de la mise en service prochaine du barrage hydroélectrique de Souapiti.

    C’est l’un des enseignements majeurs que personnellement je retiens de ce brillant séminaire du secteur minier et qui vient de relever tous les défis de cette rencontre internationale à Conakry.

    Mention Très Bien, Monsieur le Ministre des Mines et de la Géologie pour les résultats économiques à votre actif.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

Vidéo2 semaines environ

Hadja Andrée Touré : ‘’Mohamed n’a rien fait ! Cette fille dont on dit qu’il l’a prise comme esclave, c’est une cousine à sa femme’’ (vidéo)

Divers3 semaines environ

Vidéo. Bientôt 9 ans, Amadou Tall était assassiné au siège du RPG ARC-EN-CIEL : son frère Mory rappelle au chef de l’État ses promesses à la famille…

Divers1 mois environ

[En direct] Centre islamique de Donka : présentation de Adama Sanoh, 11 ans, vainqueur du concours international de lecture du saint Coran au Koweït

Divers1 mois environ

Alpha Condé : ‘’s’il y a une nouvelle Constitution, il n’y a pas de troisième mandat…’’

Divers1 mois environ

En direct- Tirage au sort pour la phase finale de la CAN 2019

Divers2 mois environ

Voici pourquoi l’UFDG va continuer de siéger à l’Assemblée nationale

Divers2 mois environ

[En direct] Professeur Babou Niang, chef suprême de la magie africaine : ‘’Gbessia est le quartier qui a le plus de sorciers à Conakry’’

Vidéo2 mois environ

Jacinda Ardern, Première ministre : ‘’les migrants ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur maison et c’est leur maison. Ils sont des nôtres’’

Divers2 mois environ

Cellou Dalein invite l’armée à s’inspirer de l’Algérie ‘’le jour où le peuple de Guinée se lèvera pour dire NON à la modification de la Constitution’’

International3 mois environ

Voici comment le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines a crashé avec 157 personnes à bord